Forum Lyme Francophone

Media-tiques, portail francophone d'informations sur les maladies vectorielles à tiques • France Lyme
Nous sommes le 18 Nov 2018 05:29

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 65 messages ]  Aller vers la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 12 Mai 2010 17:26 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Nov 2009 22:03
Messages: 1869
Localisation: 59
Je me sens largué un peu aussi dans la discussion, pas assez compétent en la matière pour comprendre ... pour la persistance des tâches à l'IRM, je pencherais soit pour un phenomène SEP-like comme dit sisyphe, soit pour une persistance des Bb dans la cervelle, soit pour des taches cicatricielles "anciennes" causées pour les Bb (dans ce dernier cas, je ne sais pas si le cerveau est capable de se "réparer seul et de faire disparaître les taches...)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 12 Mai 2010 17:46 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 01 Fév 2009 22:06
Messages: 1211
sisyphe a écrit:
La question n 'est pas là , la question est de savoir si en parallele de cette
auto immunité ,il y a ou pas , persistance d'une infection active à Bb


La seule et unique persistance d'une borréliose active scientifiquement reconnue pour l'instant, à ce que je saches est l'ACA : seule forme reconnue non guérrissable par sa seule immunité et néccesitant une antibiothérapie (prevenez moi, si je me trompe!) .....Thèse IDSA
Mais dans ce cas il faut justifier d'un Elisa ou EIA hautement positif en IgG!!!!
Personne ne dit COMBIEN de temps encore après le début de cette phase soi disante III (pour les autrichiens dermatologie Innsbrück : phase IV) ces IgG restent "hautement" positifs :roll:
De toute façon, Orphanet dixit : très rarement une borréliose évolue vers le stade tertiaire
Cela se constate très peu même en Alsace.....je crois bien qu'il n'y a qu'un cas validé en deux années!
Le Mexique, quant à lui, en recense nettement plus.....mais il y fait moins froid qu'ici et il y a de très belles plages!
Tout le reste est "cicatrice sérologique" ou alors une "autre bactérie" .....mais ça on le saura dans 30 ans!!!
Allez ne vous battez pas.....moi je ne crois plus en rien! sauf en moi_même et c'est déjà beaucoup.

_________________
Cordialement
Léa


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 12 Mai 2010 20:15 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Jan 2006 21:21
Messages: 1495
Localisation: auvergne
des lymes disséminés, car tertiaires n'est plus à la mode,
il y en a qd même bp en france de reconnu,
qui sont en ALD, en invalidité ,en MP etc.....

si elle est reconnu maladie professionnelle depuis des années , ce n''est pas pour rien qd même. Si elle n'était qu'une petite grippounette de 3 semaines d'abx , genre grippe à moustache, elle ne serait pas classée là.
et je ne compte pas, par contre, tous ceux qui sont soignés pour une sep, alzeimer, arthrite, parkinson, sla, schizophrénie etc.... et qui au moins au départ était en beauté lymé...
Je reste persuadé que l'avenir nous donnera raison qd les chercheurs vont déterminer l'origine exacte de ces maladies, ou au moins, elles seront décortiquées en plusieurs formes.

Pour preuve:
ce dont on est sur puisque on nous le rabache, l'origine est multifactoriel pour beaucoup de celles citées ci -dessus, mais on ne sait pas vraiement la cause.

Et vous connaissez mon respect pour les bactéries en général.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 13 Mai 2010 21:33 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 09 Juin 2008 18:45
Messages: 459
alx78 a écrit:
http://www.aafp.org/afp/2005/0715/p297.html
False-negative results often are attributable to tests taken too early in the course of infection. Because the antibody response develops slowly, tests taken within the first two weeks of infection have low sensitivities (less than 50 percent). Antibiotics also can influence the results of serologic tests when given early in the course of infection, and have been shown to abort seroconversion, even if inadequate therapy is provided.




D'une part , oui....mais d'autre part ds le meme lien

Citer:
A patient from an area of moderate endemicity of Lyme disease presents with headache and fatigue that have lasted for three days, but no erythema migrans or arthralgias.
Serologic testing should not be ordered for this patient because of the high risk (more than 50 percent) of a false-positive test result at this early stage of nonspecific disease. The patient should be advised to return for follow-up if symptoms persist. In this scenario, the pretest probability is estimated to be very low.

Overdiagnosis most commonly is attributable to incorrect interpretation of Western blot test results, misidentification of rashes as erythema migrans, or ascribing nonspecific symptoms to Lyme disease.21–23 Physicians must keep in mind that Western blot test results cannot be intermediate and should only be classified as negative or positive according to the CDC’s ASTPHLD guidelines.



Au final :?

Ds les 2 cas : les travaux du Dr Steere font partie des sources

Axe du mal, vous avez dit axe du mal ????


On continue????

D'une part :

Citer:
http://www.fpnotebook.com/ID/Lab/LymTtr.htm
Causes of Lyme serology false negatives
1. Testing within first 2 weeks of symptoms
2. Antibiotics early in course of lyme infection
1. Inadequate antibiotic course can blunt seroconversion


Référence : Drs Steere et Klempner

Mais alors?Meme "l'axe du mal " se contredirait? :mrgreen:



Citer:
http://www.avonhistory.org/bug/l9.htm


Tiens , ds ce lien , il y a neuf raisons qui pourraient expliquer une fausse séronégativité .
Jéjé avait ouvert ce thread :wink:

viewtopic.php?f=86&t=1966&p=23096&hilit=+j%C3%A9j%C3%A9#p23096

J'y ai retrouvé qqs post "rigolos" et d'actualité en plus ....enfin pour moi,depuis que je suis de retour sur le forum!
Je suis bon public, un rien m'amuse ! :lol:

Coucou....tu disais ? :lo



Citer:
http://www.aldf.com/pdf/Porwancher_Diag ... ersion.pdf
Given the significant fraction of patients with false-negative tests during the early phase of the illness, a negative result is not reliable and therefore a physician must use their best clinical judgment concerning treatment. This caveat concerning early diagnosis should not be applied to late disease, where over 95% of sera are positive using the two-step method (15). On occasion patients with early neurological disease (e.g. facial palsy and aseptic meningitis) may become negative by the two-step method following antibiotic treatment (16)


Ouh la! En dehors du stade précoce , j'ai l'impression que ca parle surtout de fausse positivité ds ce PDF
Aurais je mal compris? Des grands promotteurs du C6 en tt cas ! Et tjrs le Dr Steere ....




Une toute derniere... pour la route

Citer:
http://www.dhh.louisiana.gov/offices/mi ... Manual.pdf
The following may be found in Lyme disease serology testing:
- False negative serologic tests during acute disease
- False negative due to early antibiotic treatment


Léa, une de tes copines( :mrgreen: ) est "de la partie".Le Dr Bettina W. ds le plus pure style
copié-collé des "ricains" ...pour moi, sans grand intéret !!!

Et aussi page 4 "overdiagnosis of lyme disease is a major problem....fibromyalgia or chronic fatigue syndrome .... " :mur




Bon , bien qu'il pleuve et fasse bien frais , je n'ai pas le temps de tt lire, d'autant que tt ce que j'ai trouvé
jusque là c 'est l'immunodépression en primo infection ,dc ce que j'ai pu lire est reconnu par tous!!!

Pourrais tu trier parmi tes liens , pr ne garder que ce qui concerne "seronégativité en chronique", stp ?



Il y a de la litterature (y compris validée EUCLAB !!!les liens sont
qq part sur le forum ) qui retient l'hypothèse d'une origine borrélienne lors de manifestations tardives arthitiques ,
neuro etc , avec seronégativité et PCR +, le pb....c est de "(re)connaitre" la proportion parmi les malades?!?!
Tt le monde ne fait pas nécessairement une PCR sur une séro neg... sans compter que la sensibilité des PCR,
n'est pas tjrs top

Mais , bon, pour retenir "officillement" l'hypothese d'une origine borrelienne , il faut qu'il y ait
regression/ disparition des symptomes apres antibiothérapie +/- standard
dc toujours pas de reconnaissance de la chronicité après ttt d'ou classement PLS :hmm



Sinon, pr les liens, d'une manière générale,en prenant des bouts de phrases par ci par là , on peut faire dire
n'importe quoi à n'importe qui !!!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Cf la pub TV ou une maman vitupère contre son fils : ".....miss......France......t'attend.......ds la cuisine ..." Conclusion : ne prenez que le meilleur!!! :lol:



Pour nous recentrer un peu plus sur le sujet qui nous interesse ici:

Concernant les complexes immuns d'après mes lectures qui datent un peu , j 'avais cru comprendre qu'ils
favorisaient plutot les phénomènes de types auto immunitaires ,non?..... dc ??
Ils sont détectables ou pas , ces complexes immuns?et comment ?


Cour de médecine sur la dysimmunité (1 h 57 qd mm)

Allergie alimentaire : à 32 mn 55 (2mn )pour qqn du forum qui se reconnaitra :wink:
Hyper sensibilité de type 3 : complexes immuns ( de 53 mn 10 s à 1h 04 mn )

http://www.slideshare.net/PBC2060/cours ... it-1133523

Qqs liens (plus simples)

http://www.vulgaris-medical.com/encyclo ... -7450.html
http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/p ... munite.pdf

Merci Léa pour le lien sur les Acs anti neuronaux .Je ne pense pas qu'il s'agisse de ceux dt
on parle ds l'article que tu as posté ici ....on en saura peut etre plus ds le futur ?!?! :mouak

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=1240943


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 14 Mai 2010 13:53 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Oct 2009 17:45
Messages: 343
coucou sisyphe,
euh... on dirait que t'as pas tout suivi...

les extraits que j'ai mis et que tu cites n'étaient pas pour démontrer la séronégativité malgré infection chronique.
(je travaille encore à les rassembler.
en fait surtout les preuves d'une infection persistante après traitement standard.
ce qui est la problématique du syndrôme post-lyme: pourquoi a-t-on des symptômes après traitement???
infection persistante??)

ces extraits n'ont qu'un seul but: que sociando évite d'affirmer que les antibios n'ont pas d'influence sur la réponse immunitaire.
petit rappel de son intervention:
Sociando a écrit:
Le must, c'est la prise d'ATB qui supprime la réponse anticorps mais laisse l'infection !!!!!!!
Depuis quand les ATB ont une action directe sur la production d'anticorps !!!!
Soc


donc j'ai sélectionné exprès des sources "impartiales" qui proviennent des pro-CDC.
on ne peut pas me reprocher de ne me baser que sur les dires d'un "camp".

donc bien sûr, et c'est ça qui est bien, ce sont les "officiels" anti-lyme chronique qui disent:
"antibio précoce ---> résultat faux-négatif en sérologie."

et difficile de faire dire aux textes ce qu'ils n'ont pas voulu dire:
la phase "on a montré que les antibios tôt dans l'infection, mais insuffisants, empêche une séroconversion."
veut toujours dire, même hors contexte:
"cause possible d'un faux-négatif = traitement antibio précoce, même si inefficace"

.... quelle que soit par ailleurs la thèse de la publication dans sa globalité.

ce point-là n'est pas contestable.
et en particulier par sociando.


par contre, le dernier lien que j'ai mis avec la liste des 53 articles.

la plupart constate effectivement la séronégativité, même lors de manifestations tardives d'une borréliose, démontrée par d'autres moyens que la sérologie. (PCR, isolation d'antigène, culture... etc)
attends, en voici une plus détaillée avec citations, vas voir stp!
http://www.lymeinfo.net/medical/LDSeronegativity.pdf

voilà... donc sur ce qui est de trouver des preuves pour syndrôme post-lyme = infection persistante.
j'y travaille encore.


et sinon, comme tu l'as bien remarqué:
les deux thèses, auto-immunitaire et infection chronique ne s'excluent pas mutuellement.

démontrer que c'est une infection chronique n'empêche pas un mécanisme auto-immunitaire possible, en parallèle.
et réciproquement,
démontrer un processus auto-immunitaire chez des patients symptomatiques après infection ne veut pas dire qu'ils ne sont pas des infectés chroniques.

voilà, voilà...


(euh... au fait, c'est NOUS l'axe du mal.
les anti-lyme chronique nous ont surnommé ainsi.
donc à la base, l'axe du bien auto-proclamé serait Steere, Wormser et cie)

bye! guéris vite!
alx


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 14 Mai 2010 16:26 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 05 Mars 2007 16:40
Messages: 250
Localisation: Alsace
alx78 a écrit:
ces extraits n'ont qu'un seul but: que sociando évite d'affirmer que les antibios n'ont pas d'influence sur la réponse immunitaire.
petit rappel de son intervention:
Sociando a écrit:
Le must, c'est la prise d'ATB qui supprime la réponse anticorps mais laisse l'infection !!!!!!!
Depuis quand les ATB ont une action directe sur la production d'anticorps !!!!
Soc


ce point-là n'est pas contestable.
et en particulier par sociando.



Purée, j'y crois pas !

T'abord, alx, figures toi que je suis un peu occupé et que, contrairement à toi (!?!?!?), je ne peux pas lire toute la prose que tu nous envoie !

Et je soutiens que les ATB n'ont pas d'action directe sur la production d'Ac mais je ne t'apprend rien !
Cette production reste faible ou même inexistante du fait de la rareté bactérienne qui ont été détruite par l'ATB et donc de la faible quantité d'Ag reconnue par la réponse immunitaire !

soc


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 14 Mai 2010 17:05 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Oct 2009 17:45
Messages: 343
hello,
... ben... il faut se calmer...
c'est bien là où je voulais en venir.

du fait de l'action des atb, la stimulation par les antigènes des bactéries s'en trouve artificiellement diminuée.
---> d'où réponse humorale réduite
---> d'où faux-négatif en séro, même si traitement n'a pas suffi.
CQFD.

sinon ne sur-estime pas le temps que je peux passer devant un ordi.

je vais mal avant et quand j'allume l'ordi.
je vais mal pendant.
et je vais encore plus mal après.

ça me coûte beaucoup d'efforts et de volonté.

c'est un surpassement permanent de mon état d'épuisement et de mes malaises/symptômes récurrents

donc mes bonnes heures dans une journée, où je peux rassembler mes neurones et pianoter/rechercher sont très, très limitées.
très, très éreintantes aussi.
ainsi que bien cher payées après coup.

merci de ne pas oublier ça.

je ne suis pas en train de m'éclater.
je lutte et c'est pas folichon, ici.
là, par exemple, douleurs "éparpillées" (surtout myalgies et articulaires), la nuque raide qui brûle/fait des fourmis, des vagues de nausée, et si je me lève: j'arrive pas à marcher droit, je titube au ralenti.

voilà, voilà...
juste pour dire ça.
on n'est pas à armes égales...
même si j'en donne quand même l'impression!! :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 14 Mai 2010 17:30 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 05 Mars 2007 16:40
Messages: 250
Localisation: Alsace
alx,

Je suis concient de l'état dans lequel tu te trouve et je suis de tout coeur avec toi !

Ne le prend pas mal et n'y vois pas de la provocation mais sur quels éléments te fondes tu pour incriminer Bb dans tes soucis de santé ?

Soc


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 14 Mai 2010 17:57 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Oct 2009 17:45
Messages: 343
ooh!?
c'est sympa, merci :P

sur quoi je me base, dans mon cas??

pfff... trop long à ré-expliquer. et ce n'est pas le sujet ici.
mais sur LA CLINIQUE.
exemple: syndrôme grippal sévère et adénopathie cervicale 20j après morsure sur le haut de la tête d'une femelle ixodes scapularis, déchirée en deux par mes soins. (je sais... pas malin.)
douleurs articulaires migratoires deux mois plus tard
cinq mois plus tard: arrivée quasi-simultanée, en l'espace d'une semaine, de symptôme neuros, articulaires, ophtalmos et cutanés.
et surtout de cet état d'épuisement permanent qui ne me quitte plus depuis 14 mois maintenant.
depuis 14 mois: pas un jour sans symptôme. pas un.

les test ayant été anormaux ou limite étant "seulement":
PL, IRM cérébral, WB IgM, ELISA IgM, EMG, EEG, audiométrie, LTT, et CD57 (ça c'est nouveau, j'ai eu les résultats y a trois jours).


voilà, voilà...
de là, si tu souhaites creuser, mieux vaut passer sur mon topo ou en mp, pour pas dévier du thread ici...

à+!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 14 Mai 2010 18:56 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 09 Juin 2008 18:45
Messages: 459
alx78 a écrit:
coucou sisyphe,
euh... on dirait que t'as pas tout suivi...
alx


Disons que j'essaie d'éviter de couper les phrases en petit morceaux dc pour moi, ds les post de
Sociando , je lisais déjà ce qu'il vient de poster aujourd'hui ...ca me parait évident !!!

En partant du postulat que les antibiotiques ont eradiqué ttes les bacteries , il ne me parait pas choquant
d'envisager que la réponse immunitaire soit pour partie abrogée !
C'est ce que comprends d'aileurs aussi ds les extraits d'articles que tu as mis ,mais , je ne vais pas les relire,pas le temps !!!

J'ai parfois du mal à te suivre , vu que ds un mm post tu jongles entre seronegativité en chronique ,
traitements antibiotiques et reponse immunitaire , complexes immuns qui pourraient
ou pas engendrer des phénomènes dysimmunitaites(tiens au passage , quelles sont tes
positions précises sur le sujet , puisqu'au départ de la discussion tu remettais clairement
en cause la possibilité de la piste auto immunitaire, et maintenant tu sembles l 'admettre
comme co-facteur possible en parallele d'une infection persistante a Borrelia :shock:



Devine qui a écrit ca? :mrgreen:

Citer:
ils font joujou et explorent depuis des années la piste auto-immunitaire.
ils m'exaspèrent...
c'est une auto-justification à peine voilée de leur position déjà prise...


Tu vois, ca peut etre trompeur/tronqué qd on extrait volontairement une phrase de son contexte :roll:


Pouurrais tu mettre les liens , ca nous permettrait de lire l'abstract ds son integralité ,ma confiance
est toute relative , merci !!!

Je m'explique , je vais voir à l'instant un des liens que tu cites ...tiens , au hasard , le 1 er de ta liste de 53 :lol:

Citer:
We report on a patient who developed seronegative Lyme neuroborreliosis complicating chemotherapy for chronic lymphatic leukemia. After the fifth cycle of chemotherapy (FCR: fludarabine, cyclophosphamide, rituximab and prednisone) the 63-year-old patient developed night sweat, arthralgia in elbows, wrists, proximal interphalangeal joints (PIPs) and strong neuropathic pain in both legs, followed by paresthesia and hypesthesia in the feet, arms and face. Laboratory analysis revealed an elevated C-reactive protein (CRP), a slight elevation of liver enzymes and decreased IgG levels. Cerebrospinal fluid (CSF) analysis showed a lymphomononuclear pleocytosis and an elevation of protein. A broad diagnostic work-up was negative including a negative Borrelia IgG and IgM ELISA. The patient did not remember recent tick bites, but after specific questioning he recollected a transient erythema on his leg developing just before the start of the last cycle of chemotherapy. As the combination of neuropathic pain and arthralgia, the transient erythema and the lymphomononuclear pleocytosis raised the suspicion of Lyme neuroborreliosis, the patient was treated for 3 weeks with ceftriaxone. On therapy all symptoms resolved and CRP normalized. Retrospective PCR analysis of a CSF sample confirmed the clinical diagnosis by detecting Borrelia garinii DNA. This case demonstrates that in immunosuppressed patients borrelial serology may be negative and that additional diagnostic approaches (including tests for direct Borrelia detection) may be needed to demonstrate borrelial infection.


http://www.springerlink.com/content/a48q4t8743438201/

Je ne comprends pas trop ce qui t'étonne ds le fait qu'un patient sous
chimio immunosuppressive soit séronégatif à borrelia.Tout le monde sera d'accord
les immunosupresseurs ont une légère tendance.......à réduire la réponse immunitaire
vu que c'est "un peu" pour ca qu'on les prescrit :mrgreen:

Parmi les liens que tu donnes , il y a peut etre de vrais cas d'absence d'Ac ds le sérum
et de sérologie LCR +, ou de PCR +
Il y a des liens sur le forum validés EUCALB qui vont ds ce sens
dc pr se faire une idée plus juste , l'abstract entier me parait le minimum 8)

Citer:
euh... au fait, c'est NOUS l'axe du mal.
les anti-lyme chronique nous ont surnommé ainsi.


Pour moi, l'axe du mal , c'est l'autre , pr paraphraser
un certain Jean Paul S. :wink:

Bonne journée et ne te fatigue pas trop devant l'ordi!


Au fait ,Sociando, t'as cliqué sur le lien que j'avais mis ds mon précedent post (entre autre pour toi :wink: )
et qui dirige vers le thread "9 raisons pr etre seronegatif" ???
Je te le remets ici ........comme quoi , on a toujours le droit de changer d'avis ....le labo
qui décide tt seul de changer le seuil de son kit , c'est tjrs une de tes préférées .....???elle
est pas bonne celle là ?!?! mdr :mrgreen: :lol: :cassé

viewtopic.php?f=86&t=1966


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 14 Mai 2010 22:09 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Oct 2009 17:45
Messages: 343
hello sisyphe,

bon.. effectivement ce sujet part un peu en c**illes... j'avoue.

attends, je reprends depuis le début le débat:
soc demande
Sociando a écrit:
Pourrais tu m'expliquer simplement mais scientifiquement comment expliquer immunologiquement l'absence supposée d'anticorps dans une infection "chronique"?

à quoi je réponds, entre autres:
(parmi une longue liste de mécanismes possibles)
alx78 a écrit:
2- la détection d'anticorps détecte les anticorps "libres"
si les anticorps sont enchevêtrés dans des complexes immuns, parce que réagissant avec un antigène: indétectables puisqu'ils ne sont plus libres de réagir avec les antigènes du test.

3- fait connu: un traitement antibio sur un lyme précoce, mais insuffisant, supprime la production d'anticorps décelable dans le sang.
l'infection est là, mais les anticorps sont en-dessous du seuil de détection.

voilà, c'est tout, on s'est concentré sur ces explications, en fait.
d'où le débat sur les complexes immuns et la suppression de la réponse humorale par les antibios.

donc, on est parti sur la séronégativité malgré infection.

euh... après.. effectivement je sais plus trop où on va...

c'est vrai que c'est pas trop, trop le sujet du syndrôme post-lyme.

mais à la base, soc demandait pourquoi pas de séro alors que infection chronique, et symptomatique.

... et puis, pour une raison ou pour une autre, je suis partie dans l'exploration de la littérature qui constate une infection persistante après traitement.
ah oui! je sais pourquoi: après que soc a dit:
Sociando a écrit:
Après on pourra causer de la "tonne de publi" incriminant Bb dans des infections chronique !


et ça, par contre, c'est le sujet du syndrôme post-lyme.
puisque ça ne concerne en principe que les lymés post-traitement.

la question est donc, selon moi:
qu'est-ce qui pourrait nous laisser penser que l'infection
1- persiste après traitement?
2- continue à faire des symptômes chroniques?

d'où ma recherche d'articles que je n'ai pas encore divulgués.


la liste des articles que t'as vue, je l'ai trouvée toute faite, par hasard, au fil des recherches.
et puis, je l'ai rajoutée, comme ça, pour étoffer la thèse de "infection et quand même séronégatif".

donc,
- un: c'est un autre débat, la séronégativité.
moi je cherche aute chose: "post-lyme = infection persistante"

- et deux: on s'en fout qu'un des cas décrits soit un patient sous chimio.
il rentre dans "infection lyme sans sérologie", point barre. ça compte.



et donc, re-donc: (vive les "donc"s)
ce n'est pas ma sélection d'articles sauvegardés et épluchés que tu as vue.
là, j'y bosse encore.
mais si tu veux, je peux en envoyer au fur et à mesure.

parce que là, je me suis encore lancée dans un projet monstrueux pour la p'tite lymée que je suis, en fait.
le temps que j'aboutisse...
pfff... je serai déjà guérie d'ici-là, tiens! :lol: :lol: :lol: (on y croit, oui, c'est ça, alx...)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 15 Mai 2010 19:09 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 09 Juin 2008 18:45
Messages: 459
alx78 a écrit:

...voici une liste ... sur la séronégativité et les faux-négatifs en sérologie.
malgré des manifestations (tardives) d'une borréliose, démontrée par d'autres procédés que la sérologie.

http://www.lymeinfo.net/medical/LDSeronegativity.pdf
(aller à "seronegativity")


Brunner M.
New method for detection of Borrelia burgdorferi antigen complexed to antibody in seronegative Lyme disease.

Brunner M, Sigal LH.
Immune complexes from serum of patients with Lyme disease contain Borrelia burgdorferi antigen and antigen-specific antibodies: potential use for improved testing.



Schutzer SE, Coyle PK, Belman AL, Golightly MG, Drulle J.
Sequestration of antibody to Borrelia burgdorferi in immune complexes in seronegative Lyme disease.

Guy EC, Turner AM.
Seronegative neuroborreliosis.



...ce n'est qu'une fraction des articles retrouvés qui constatent les échecs de la sérologie.

en rouge... une attention toute particulière aux complexes immuns



J'ai lu qqs articles qui traitent des complexes immuns et de l'utilité de leur detection
ds la borreliose de Lyme , mais ceux que j'ai lu datent un peu ...genre , une dizaine d'années
Je ne sais pas si cette piste a été abandonnée , en tt cas je n avais pas entendu parler
du sérodiagnostic de Lyme par cette méthode :|

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11226475
http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=938056
etc etc

J'ai trouvé un abstract plus récent (09/2005) qui semble remettre en question
l'utilité du sérodiagnostic par ICs , des avis? :hmm

http://cvi.asm.org/cgi/content/abstract/12/9/1036


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 16 Mai 2010 22:29 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 09 Juin 2008 18:45
Messages: 459
sisyphe a écrit:
J'ai trouvé un abstract plus récent (09/2005) qui semble remettre en question
l'utilité du sérodiagnostic par ICs , des avis? :hmm

http://cvi.asm.org/cgi/content/abstract/12/9/1036


Pas de réactions , pas de commentaires, pas de critique constructive???
Pourtant il y aurait peut etre à faire :|

Conclusion de l'étude
Citer:
Therefore, testing for the presence of antibodies against B. burgdorferi in PEG-IC preparations is not more likely to reflect active infection than testing in unprocessed serum and should not be used in individuals who received the OspA vaccine.



Un lien medline qui compile qqs articles concernant le Lyme chronique
Il y a du vieux et du plus récent , bonne lecture 8)

http://www.lymenet.de/literatur/niches. ... om,%202005


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 15 Août 2015 11:14 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 24 Fév 2015 04:03
Messages: 121
Le sujet est complexe...effectivement.

J'ai le sentiment personnel que la médecine humaine n'est peut être pas la mieux disposé à solutionner le problème. Pour des maladies animales, nous affectant directement, pourquoi la recherche ne se penche t elle pas sur les espeçes d'ongulés, de canides, mustellidés,de rongeurs, Ect...?

Pourquoi certaines espèces animales comme le chien, ou certains ongulés contracte ces maladies et arrivent à s'auto immunisé?
Pourquoi certaines espèces ne contracte t'elle pas du tout lyme?.

Pourquoi ne pas commencer a s'intéresser au fonctionnement de cette bactérie dans son milieux d'origine, les espèces animales? La ou elle vit, là d'où elle vient, là où elle c'est adapté, là où elle a développé ces forces et certainement ces faiblesses?


Quand je constate le "bourbier" dans lequel c'est engagé et enragé les chercheurs de la médecine générale et l'obstination qu'elle continue d'y mettre dans les justifications, la gué guerre du c'est moi qui est raison...Je reste rêveur. Pour relever la sauce je pense qu'il manque un ou deux bons veto au milieux de tout ca! Ca relèverai peut être le niveau...qui c'est?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: syndrome post-lyme
MessagePublié: 15 Août 2015 11:16 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 24 Fév 2015 04:03
Messages: 121
Les pauvres y seraient crucifiés sur place! :mrgreen: :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 65 messages ]  Aller vers la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Recherche de:
Aller à:  


cron

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com

 

 

Mentions légales | Media-tiques | France Lyme | Facebook | Twitter | RSS Contact

 

Application iPhone-iPod TouchApplication iPad

 

 

France Lyme France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques. 28 ter avenue Copernic 64000 PAU FRANCE
SIREN : 509 637 500 • SIRET du siège : 509 637 500 00018 • NAF : 94-99 Z

 

Association reconnue d'intérêt général.