Forum Lyme Francophone

Media-tiques, portail francophone d'informations sur les maladies vectorielles à tiques • France Lyme
Nous sommes le 19 Sep 2019 09:44

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Règles du forum


Veuillez cliquer ici afin de consulter les règles du forum



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 129 messages ]  Aller vers la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 12 Avr 2019 21:03 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 16 Fév 2019 20:45
Messages: 77
Nooon tu n’es pas folle... Mais quel imbécile...
Oui c’est horrible d’être traitée de cette façon. J’ai eu affaire à beaucoup de médecins dans ce genre, surtout dans le monde hospitalier. En particulier par mon médecin traitant (antidépresseurs, plus haute dose, plus longtemps, psychiatre tout ça roooh), ouiiii, j’ai pleuré aussi. Oh, je suis désolée pour toi...

J’étais en médecine interne hier. Bilan neuro absolument nickel malgré une multitude de symptômes. J’ai eu la « chance » de tomber sur une doc sympa qui m’a dit « gentiment » que je n’inventais pas mes symptômes mais que je n’avais rien selon elle. Et non, je ne risque d’avoir lyme : je suis négative et les tests sont TRÈS sensibles et détectent une multitude souches. Et de toute façon je n’ai pas eu d’EM. J’étais mal, mon statut de patiente ne me permet pas de la corriger... Rien de méprisant dans ses paroles elle ressort juste les bêtises qu’on lui a apprises à l'école. C’est là qu’on constate l’étendue du problème lyme. Il n’y a rien à attendre du milieu hospitalier. Ce que tu as vécu est le lot de beaucoup de patients.
Fais ta colo oui, s’il y a possiblement cancer faut pas rigoler. Mais ne t’en fais pas pour cet idiot bête. Tu n’es pas folle et c’est normal d’en arriver à bout à cause de toute cette souffrance physique et le mépris qu’ont les gens a notre égard.
Pleure un coup si tu as besoin. Écris nous.
Ça va aller, courage.

:pagrave

_________________
Lyme Santé Vérité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avr 2019 12:53 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 04 Jan 2017 17:45
Messages: 283
Localisation: LYON
Alors c'etait peut-être ça :


Pièces jointes:
5-stades-nymphes.jpg
5-stades-nymphes.jpg [ 48.88 Kio | Consulté 943 fois ]
Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avr 2019 19:53 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Enregistré le: 24 Jan 2015 13:38
Messages: 3183
Localisation: 93
Jeuneetmalade,

Tu as raison: il y a sans doute plus de maladies vectorielles du fait de la surpopulation, la mondialisation et la précarisation de nombreuses personnes qui ne se soignent pas. Et des maladies infectieuses qui ressemblent plus ou moins à Lyme ne manquent pas non plus.

Je pense que cela est reconnu par les médecins humanitaires mais pas par leurs collègues qui ont l'air de croire que les précaires et les nantis ne font pas partie de la même espèce et ne peuvent être sujets aux mêmes maladies ... :boulet

En ce qui concerne les tiques, 30% des piqûres ont lieu dans des jardins publics ou particuliers y compris en ville et pas du tout en zone agricole ou forestière. Et il y en a qui ont été contaminés par des tiques de pigeons dans leur appartement en ville ...
A-L s'y connaît !

En ce qui concerne la folie, elle ne protège ni du cancer ni de la maladie de Lyme, ni d'aucune autre maladie d'aucune sorte. Le rôle du médecin est de soigner tout le monde y compris les fous. Et une personne même folle aura intérêt à ne pas tout mettre sur le dos de sa folie.

Mais il y a une réalité: les gens plus fragiles psychologiquement ont plus de mal à se faire soigner que les autres. J'ignore pourquoi les médecins ont du mal à éviter ce biais.

Le psychiatre n'est pas forcément à éviter, souvent il a une vision plus claire de la santé mentale d'une personne. Si le médecin dit d'aller voir un psychiatre, ça peut être intéressant d'y aller et de lui donner l'avis de ce dernier qui bien souvent déterminera que les maux ne sont pas psychosomatiques. Le généraliste aura du mal à aller contre l'avis du spécialiste.

Bon courage,
Flam

_________________
L’obstacle majeur en France, c’est la mentalité de nos facultés de médecine. C’est l’une des plus rétrogrades du monde. Les facultés de médecine valorisent le pouvoir, le silence; elles valorisent la compétitivité entre les médecins ...
Martin Winckler


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avr 2019 20:41 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 29 Mars 2019 11:24
Messages: 68
Non je ne retournerai jamais en psychiatrie comme je l’ai dit plus haut j’ai extrêmement mais extrêmement mal réagis aux molécules chimiques (sans doute à cause de lyme).
J’ai même été hospitalisée une nuit en psychiatrie sur MA DEMANDE car je SOUFFRAIS le MARTYR et aucune réponse médicale.
Le psychiatre chef de service devant mon état et ce qu’on m’avait donné (neuroleptique) s’est littéralement tapé sur la tête « Du N’importe quoi » selon ses propres mots « Ne prenez plus JAMAIS ça » « ça pourrait vous TUER »

Voilà ce qu’on m’a fait en psychiatrie sans parler de l’etat dans lequel ça m’a mise une confusion totale. Je peux te dire que à part si tu clairement entrain de délirer (entendre des voix, hallucinations etc) ce que je n’ai JAMAIS eu, le psychiatre n’a AUCUNE idée de ce qui se passe dans ton corps et à quoi c’est du.

Ce psychiatre avec de grandes Années d’experience était DEPASSÉ devant ma situation et ne voulait me donner AUCUN médicament car il n’avait aucune idée de ce que j’avais et de ce que ça allait créer vu mes réactions exacerbées : j’etais Capable de décrire tous les effets secondaires possible sans en avoir été informée au préalable ça me bousillait littéralement le cerveau !

Il a été très à l’écoute, à cru en « moi » m’a envoyé voir un neurologue mais quand tous les examens IRM revenaient normaux il s’est Ok bon c’est PSYCHOsomatique car j’ai un père maltraitant et que j’ai été agressée sexuellement l’annee dernière.

J’etais littéralement entrain de crever dans mon appart à cette époque : et tout ce que j’avais comme appui c’etait une psychologue chez qui il m’a envoyé et celle-ci me disait « OH MAIS VOUS N’ÊTES PAS UN BÉBÉ » « VOUS AVEZ L’AIR LOIN DE LA VIE » bah oui mon corps meurt connasse. ou encore « ON VOUS A AGRESSÉ MAIS VOUS AVEZ VU COMMENT VOUS VOUS HABILLEZ » .

Je me battais tous les jours et j’ai eu le droit qu’a Des « VOUS N’AVEZ RIEN » « LES MALAISES ? A QUOI ÇA VOUS FAIT PENSER » À rien, à la mort. « RETOURNER EN COURS HEIN ! ET ALLEZ TRAVAILLER ».

J’ai moi même supplié le psychiatre de m’hospitaliser (trop de souffrance) il a refusé.

Alors je peux te le dire Clairement les psychiatres, si le médecin leur dit que t’as rien, pour eux tu n’as RIEN et même si tu as quelque chose ils sont capables de te dire (ce qu’on m’a dit) que TU avais créer TA propre maladie qui n’EXISTE pas mais oui tu es malade mais ça vient de ta tête l’origine.

Je suis désolée le jour où il existera un test biologique pour prouver que quelqu’un est fou, psychosomatique et non réellement malade je retournerai en psychiatrie en attendant jamais.

Et JAMAIS je ne me permettrai de conseiller à quelqu’un d’aller voir un psychiatre pour qu’il finisse sous drogue. Je rappelle notamment l’exemple d’un jeune lymé qui s’est suicidé car trop de souffrance neuro psychiatrique, j’ai regardé sa vidéo sur YouTube : malheureusement il ne décrivait pas que la maladie mais beaucoup des effets secondaires des psychotropes : plus de pensée, plus de sentiments etc...

Je peux te dire que quand tu « rentres » en psychiatrie tu en ressors pas comme ça et puis après t’es cataloguée mais à vie : dépressive, psychotique etc etc.

Yannick Schraemmer aussi avait été envoyé en psychiatrie : tous les psychiatres disaient que c’était dans sa tête, les infirmières psy se moquaient de lui et lui soulevaient les bras de force en disant « quel simulateur ». On a même essayé de le faire passer pour un enfant à problème comportementaux alors que cet enfant de 11 ans était entrain de crever de la maladie de lyme !

Effectivement c’est toujours dur à entendre de la part d’un professionnel et ça fait du mal. Mais j’ai bien repris mes esprits depuis et je ne suis absolument pas folle ou psychosomatique et mes malaises sont des malaises qui démontrent un épuisement profond de l’organisme et une urgence therapeuthique.

Jusqu’a Preuve du contraire je n’ai jamais entendu de voix ou parler seule à des murs alors jamais de ma vie je n’irai en psychiatrie parce que : je fais des malaises, j’ai mal à l’estomac, je peine à me lever, j’ai des migraines, je me sens partir Etc etc

Ça ça s’appelle la maladie tout simplement. Mais comme pour eux lyme = érythème et que même autrement ils ne vont pas chercher très loin, quand ça fait BEAUCOUP comme ça et que jusque là « on a rien trouvé » pour eux c’est que tu es folle. Alors non ils ne savent pas du tout évaluer ton état mental mieux que toi ils agissent juste par eliminiation.

Ensuite je rappelle que j’ai été diagnostiquée malade de Lyme and Co par le de que vous semblez ici tous connaître. Pour le « cancer » je m’en inquiétait mais je pense que le sang dans les selles est aussi du à lyme et je suis BEAUCOUP trop faible pour risquer une anesthésie désolée.


Modifié en dernier par Jeuneetmalade le 13 Avr 2019 21:01, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avr 2019 20:47 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 29 Mars 2019 11:24
Messages: 68
Image

Et ça ressemblait plutôt à ça une petite petite tête et un Énorme corps gonflé comme ça mais elle était maronné je crois et pas grise.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avr 2019 20:52 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 29 Mars 2019 11:24
Messages: 68
Ah oui au fait j’ai oublié de vous informer je me sens toujours en progrès (mieux). Hier soir j’ai pu sortir avec une copine du lycée et le 27 je suis invitée à une soirée pour un anniv, je prie de me sentir assez bien pour y aller...

Et au fait l’interniste j’aurai du préparer ma visite parce que enfait j’ai presque pas dit mes symptômes il a juste lu le compte rendu du médecin et m’a posé toute de suite pleins de questions sur ma vie « Vous avez un copain ? Ca allait mieux quand vous aviez un copain? » « Vous vous sentez comment par apport à cette situation ? » moi honnêtement je lui réponds que c’est très dur car ça m’handicape dans mes projets (études etc)... et bref il a pris ça pour une « dépression masquée » ce sont ces mots.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avr 2019 20:56 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 29 Mars 2019 11:24
Messages: 68
Et pour répondre à Flam oui j’ai toujours été une fille un peu « fragile » dans le sens très discrète, douce qui n’aime pas s’imposer. Je suis aussi hypersensible aux émotions ce qui m’a toujours donné un côté mélancolique pris pour de la tristesse et je pense ce que trait de caractère joue en ma défaveur... je déteste me plaindre aussi je préfère ne rien dire parfois que d’oser dire que j’ai mal ou que j’ai peur etc...

Ici je me le permet mais dans la vraie vie je suis plus du genre à ne pas mettre avant ce que je ressens


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avr 2019 21:00 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 29 Mars 2019 11:24
Messages: 68
Au fait j’ai vu qu’il s’etait passé quelque chose à paris...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avr 2019 21:02 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 16 Fév 2019 20:45
Messages: 77
Oh, coup de goule :(

J’allais justement te mettre un mot sur les dangers des psychiatres, moi aussi j’y ai été beaucoup, beaucoup malmenée. J’en ressors encore plus traumatisée que je n’y suis entrée. Attention aux désillusions. Une étiquette « psy » (psychologue, psychothérapeute ou psychiatre) ne font pas d’une personne quelqu’un d’empathique et de raisonné. Beaucoup sont malheureusement là pour l’argent, la toute puissance et n’ont aucune forme de compassion pour leurs patients... C’est une vraie catastrophe.

Pour les 3/4, ils ne sont rien de plus que des médecins (ils ont fait les mêmes études !) donc est-ce qu’ils en savent plus sur le psychosomatique que les autres, sur lyme et co ? Ben, non.
Est ce qu’ils en savent plus sur le cerveau et son fonctionnement que les autres ? Là dessus je ne peux que donner raison à Jeuneetmalade, non, ils ne peuvent pas savoir ce qu’il se passe comme réactions chimiques dans notre tête. C’est impossible de savoir où sont les déséquilibres dans un cerveau. Un anti-dépresseur inhibe la recapture de la sérotonine. On m’a dit que « c’est chimique, c’est obligé de marcher ». Puis au rdv suivant on me dit que « si j’y crois pas ça peut pas marcher » bah alors, la chimie du cerveau n’est donc pas une science infuse ? Tu es face à tes contradictions mon coco ?
Je suis désolée mais pour moi la science de la psychiatrie se base sur du vent.

Faites très attention aux psychiatres. Choisissez les bien. Ils ne sont pas tous comme ça, mais tous ceux que j’ai rencontrés l'étaient. Et j’ai pris cher sur le mental.

Bon courage jeuneetmalade, je suis de tout cœur avec toi.

_________________
Lyme Santé Vérité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avr 2019 21:05 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 16 Fév 2019 20:45
Messages: 77
Jeuneetmalade a écrit:
Image

Et ça ressemblait plutôt à ça une petite petite tête et un Énorme corps gonflé comme ça mais elle était maronné je crois et pas grise.


Ça c’est une tique.

_________________
Lyme Santé Vérité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avr 2019 21:12 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 29 Mars 2019 11:24
Messages: 68
Et par apport à bartonnella j’ai vu que ça pouvait être une co infection... donc le traitement est le même de toute façon ?
Par apport au cancer je pense que je vais demander une simple prise de sang et si il n’y a pas de marqueurs je ne vais pas aller plus loin dans l’exploration.

Mais c’est étrange je sais pas si le traitement peut marcher au bout de 2 semaines mais il y a deux semaines je tenais même plus debout et la bah j’ai toujours très mal et des fortes migraines sourdes mais je peux me déplacer quoi...

Mon visage a aussi dégonflé j’espere que ca va durer !!! Par contre toujours les mains marbrées et toujours des spasmes je crois qu’on appelé ça fasciculations ? Et les ongles blancs/jaunes et mal du côté gauche du ventre comme un point de côté. Et parfois douleurs soudaines dans le dos qui me coupent le souffle et niveau neuro toujours troubles visuels, hypersensibilité aux odeurs/ bruits.

Symptômes qui a disparu pour l’instant : mains oranges

Et pour l’instant l’estomac ça va aussi.

(Désolé je raconte ma vie sur ce forum je sais pas si c’est vraiment approprié mais je me dis que si je guéris ça pourra aussi aider ?)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avr 2019 21:53 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 19 Avr 2018 00:43
Messages: 946
Salut,

C'est pas cool pour la médecine interne. C'est sur Paris?
Et tu as eu un rdv pour le lendemain de ta demande? A moins que le rdv était déjà prévu ?
C'est n'importe quoi qu'il se mêle de ta vie privée en tout cas, genre arrêter tes études... Tu fais quoi d'ailleurs ? Tu etudies toujours là ?

Pour ce que tu as vu, si c'était des tiques qui étaient sur toi tu les aurais forcément vues. Elles ne restent pas du tout une seule nuit sur les gens, mais plusieurs jours! Et elles gonflent sur les gens.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 14 Avr 2019 10:39 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Oct 2009 10:38
Messages: 432
Jeuneetmalade a écrit:
Non je ne retournerai jamais en psychiatrie comme je l’ai dit plus haut j’ai extrêmement mais extrêmement mal réagis aux molécules chimiques (sans doute à cause de lyme).
J’ai même été hospitalisée une nuit en psychiatrie sur MA DEMANDE car je SOUFFRAIS le MARTYR et aucune réponse médicale.
.....

bonjour Jeuneetmalade

quand je te lis, je me rends compte que rien n'a changé en 1O ans!
c'est affligeant de voir ça de la part des médecins, c'est bien à cause d'eux que je n'ai, aujourd'hui, plus aucune confiance dans le corps médical.
j'en suis à préférer souffrir, autant que je puisse le supporter, que d'aller voir un médecin!
je n'ai plus confiance ni dans les médecins, ni dans les médicaments.

les neuroleptiques peuvent tuer...et même les produits dérivés des neuroleptiques, comme un célèbre médicament contre les nausées et reflux gastrique largement prescrit ... il a failli me conduire au suicide!
heureusement, j'ai eu l'immense chance de tomber sur un témoignage qui m'a mis la puce à l'oreille.
un remplaçant de mon généraliste m'a dit d'arrêter tout de suite cette m.... et de traiter mon reflux par la médecine parallèle (DGL à base de réglisse).

un voisin en burn out a été traité avec des neuroleptiques...il s'est suicidé après 6 mois de prises régulières.
les neuroleptiques ne doivent être pris qu'en cas de psychose avérée...ils ne sont pas du tout adaptés aux dépressions ou vagues à l'âme.

Christine, infirmière et lymée, qui ne vient plus sur ce forum (hélas), disait toujours qu'elle avait vu dans l'exercice de son métier, des tas de médecins "bien gentils et tout et tout" ...mener direct des patients au cimetière!

la maltraitance médicale, un médecin en parle:
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016 ... -frequente

son livre: "les brutes en blanc"
chez Flammarion

Jeuneetmalade, pense bien à fortifier ton système immunitaire (voir du côté de la vitamine D ...essentielle aux lymés, viser 50 ng au minimum)

sois certaine qu'on finit par aller mieux...et si un médecin te maltraite, n'y retourne pas...c'est forcément un mauvais médecin.

courage, on s'en sort :ensemble


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 14 Avr 2019 13:05 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Enregistré le: 24 Jan 2015 13:38
Messages: 3183
Localisation: 93
Oui il y a plusieurs sortes de psychiatrie en France et je vois aussi très bien les services dont vous voulez parler ... l'horreur !
Il y a aussi des généralistes qui prescrivent des neuroleptiques pour les troubles digestifs, j'ai aussi cette expérience.

Je ne voulais pas parler de ça mais du psychiatre de ville plein de bon sens qui va rencontrer une personne et avoir avec elle des entretiens pendant plusieurs semaines afin de déterminer s'il faut lui proposer ou non un suivi psy pour ses troubles. J'ai aussi une très bonne expérience avec ce type de médecin qui ne cherche pas à faire du chiffre et à hospitaliser les gens juste parce qu'il y a une place dans la clinique :pfff

Ce type de médecin peut appaiser les angoisses et la dépression légitimes d'une personne malade et constater que la personne reste malade même lorsqu'elle n'est plus angoissée ni déprimée. Il peut aider à faire la part des choses. C'est en partie grâce à un médecin comme ça que j'ai compris que j'avais réellement un trouble physique.

Bon courage en tout cas,
Flam

_________________
L’obstacle majeur en France, c’est la mentalité de nos facultés de médecine. C’est l’une des plus rétrogrades du monde. Les facultés de médecine valorisent le pouvoir, le silence; elles valorisent la compétitivité entre les médecins ...
Martin Winckler


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 14 Avr 2019 17:27 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Enregistré le: 22 Jan 2017 14:40
Messages: 1458
Localisation: Paris
Citer:
Christine, infirmière et lymée, qui ne vient plus sur ce forum (hélas)


Christine, si par hasard tu jetais un œil ici, il n'y a sûrement pas que Lliette et moi qui te regrettons ...
REVIENS ....... :pleure :mouak

_________________
Surtout, ne renoncez jamais à aller mieux (Flam)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 129 messages ]  Aller vers la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Recherche de:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com

 

 

Mentions légales | Media-tiques | France Lyme | Facebook | Twitter | RSS Contact

 

Application iPhone-iPod TouchApplication iPad

 

 

France Lyme France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques. 5 Cami del Canigonenc 66740 VILLELONGUE DEL MONTS, FRANCE
SIREN : 509 637 500 • SIRET du siège : 509 637 500 00018 • NAF : 94-99 Z

 

Association reconnue d'intérêt général.