Forum Lyme Francophone

Media-tiques, portail francophone d'informations sur les maladies vectorielles à tiques • France Lyme
Nous sommes le 14 Nov 2018 18:55

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]




Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas modifier de messages ou poster de réponse.  [ 8 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: LOBBYING PHARMACEUTIQUE
MessagePublié: 27 Août 2010 12:19 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 15 Août 2010 20:08
Messages: 32
Localisation: LORRAINE
Avec un peu de retard et tant que la crise à l'air de se calmer, je m'attaque à ce sujet.

On va commencer par les laboratoires pharmaceutique.

Ils ont différents rôles :

Le premier est la recherche. Ils mettent au point de nouvelles molécules qui deviendront les "nouveaux" médicaments. Ces recherches ont un coût très élevé et il faut les rentabiliser. Une fois le médicament élaboré, il faut le tester, sur les animaux d'abord, puis sur un panel de "testeurs humains" qu'ils doivent aussi rémunérer.

Les médicaments ainsi élaborés doivent, avant d'être commercialisés, obtenir la fameuse AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) qui est délivrée par l'AFSSAPS. Avant de donner cette autorisation, le rôle des membres de cet organisme est de contrôler la composition des médicaments, les résultats des tests, la posologie, les effets secondaires. Entre le début de l'élaboration du médicament et la mise en vente, il s'écoule entre 5 et 10 ans.

Le premier gros souci semble être que les membres de l'AFSSAPS ont pour la majorité des accointances avec les labos, et des hautes sphères politiques !

Les labos ont aussi une mission de formation et d'information des médecins.

Pour çà, ils commencent par les prospecter par le biais de leurs délégués médicaux. Ils vont mettre une "carottes" sous le nez des médecins. Et pas des moindres ! Ils peuvent semble-t-il aller jusqu'à leur proposer des formations dans des sites magnifiques. Mais pour çà, il y a une condition : placer suffisamment tel ou tel médicament. A ma connaissance, la seule obligation lors de ces formations est de signer le registre de présence le matin. Aucune autre vérification ne semble être faite par la suite, ils ont quartier libre et la plupart ne suivent pas les formations. Il semble donc qu'en réalité ce soient de simples vacances aux frais des labos.

Et çà ne s'arrête pas là. Pourquoi les médecins se sont-ils quasiment tous informatisés ? Et comment ? Beaucoup de labos auraient "offert" aux médecins leur installation informatique. Bien sur, il y a la fameuse carte vitale et la relation avec la sécu. Mais les médecins ont des appareils séparés du système informatique qu'ils peuvent parfaitement utiliser indépendamment. Par contre, il semble que les labos aient accès à tous les fichiers, ils peuvent ainsi "contrôler" les ordonnances délivrées.

J'ai eu l'occasion il y a quelques temps de voir une émission de télé parlant de ces lobbyings. Il semble que certains "délégués médicaux" aient des ouvertures auprès de certains ministères, ou ils tentent de convaincre du bienfait de leurs médicaments. Ce serait de là que découlerait les remboursements et déremboursements.

Et les labos ont aussi les délégués pharmaceutique. Ils prospectent les pharmacies. Là je n'ai jamais eu aucune retombées sur leurs principes, mais on peut entrevoir le même genre de manipulations.

En bref, quand on prend un traitement depuis un moment, à renouveler, on a déjà eu un changement de prescription, le médecin disant que c'est une nouvelle molécule, plus ceci, plus cela. Est-ce vrai ?

Voici quelques sites qui parlent de tout çà :

http://pharmacritique.20minutes-blogs.f ... bbyin.html

http://www.atoute.org/n/article82.html

Il suffit de lancer la recherche sur google pour trouver plein d'information là-dessus. N'ayant pas été très bien ces derniers temps, je n'ai pas pris le temps de le faire.

En bref, il semble quand même que notre santé ne soit plus une priorité pour personne, une fois encore c'est la preuve que le fric dirige le monde.

_________________
Florence


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: LOBBYING PHARMACEUTIQUE
MessagePublié: 27 Août 2010 12:37 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 05 Oct 2005 12:48
Messages: 1566
Localisation: PARIS
Bonjour Flo,
je partage en partie ton opinion sur les labos pharmaceutiques, mais je la trouve un peu trop caricaturale.
Ce que tu dis à propos des "congrès" organisés par les labos était vrai il y a quelques années, mais la loi s'est considérablement durcie à ce sujet. Et il y a bien longtemps que mes collègues cardiologues n'ont plus été invités à un "meeting" aux Maldives ;)
Je bosse justement en recherche clinique, donc je suis quotidiennement en contact avec ce genre de labos, mais notre rôle, à nous personnels médicaux et paramédicaux hospitaliers, c'est de ne pas rentrer dans leur jeu.
Les médecins des hopitaux publics (que je distingue nettement des médecins libéraux) prescrivent tel ou tel médoc parce qu'ils jugent réellement qu'ils sont plus efficaces, et bien souvent ils ont fait leurs propres statistiques à partir de leurs cohortes de patients, et peuvent ainsi publier dans des revues prestigieuses, en ayant nullement subi la pression des labos.
Nous sommes payés par l'Assistance Publique, et n'avons aucun intéret à faire le jeu des labos. Au mieux, ils nous offrent le déjeuner lorsqu'ils nous rendent visite ! (et lorsqu'ils veulent faire un cadeau d'un montant supérieur à 45 euros, ils doivent le déclarer auprès des autorités de santé)

Après, ce qu'il se passe "au dessus", c'est à dire, les possibles copinages entre les gens du ministere de la santé et les gens de l'Afssaps, cela est vraisemblable et à condamner +++ !!
Encore faut-il qu'il y ait une vraie enquete sur qui décide de quoi dans ces bureaux. Quand je vois l'usine à gaz que représente la Direction de la Recherche Clinique d'Ile de France, je n'imagine meme pas le reste !! :)

_________________
petite tique, GROSSE maladie
Aidez vous, aidez nous... www.francelyme.fr


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: LOBBYING PHARMACEUTIQUE
MessagePublié: 27 Août 2010 13:36 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 15 Août 2010 20:08
Messages: 32
Localisation: LORRAINE
Bonjour Agnès,

Personnellement et j'aurais bien du le préciser, je ne parlais que de ce que je savais au niveau des médecins généralistes et autres spécialistes dans le libéral, ne connaissant pas du tout le milieu hospitalier et n'en n'ayant jamais eu d'écho particulier. D'après ce que j'en sais, c'est qu'au niveau médecine libérale çà avait encore cours en 2009. Et comme tu le dis, c'est à condamner. En tout cas, les enquêtes seront forcément très difficiles à faire, çà remonte beaucoup trop haut. Et je t'assure que j'aimerais vraiment me souvenir du nom de l'émission qui en a parlé, à la télé, à une heure de grande écoute, c'est d'ailleurs ce qui m'avait mis la puce à l'oreille et qui a fait que je me suis assez renseignée là-dessus (internet + personnes connaissant très bien certains médecins).

Par contre, j'aime encore à penser qu'il existe dans notre pays certains médecins non "corrompus" et dont le but réel est la guérison de leurs patients.
Et si les lois se sont durcies, c'est très bien, il vaudrait mieux que tout ce que j'ai pu écrire de ce que j'ai réussi à savoir ne puisse plus exister nulle part. Merci d'avoir précisé ce durcissement des lois Agnès.
Bonne journée à toi.

_________________
Florence


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: LOBBYING PHARMACEUTIQUE
MessagePublié: 30 Août 2010 21:04 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 09 Juin 2008 18:45
Messages: 459
flo59 a écrit:
En bref, il semble quand même que notre santé ne soit plus une priorité pour personne, une fois encore c'est la preuve que le fric dirige le monde.


Dsl , mais je ne comprends tjrs pas pourquoi des laboratoires
pharmaceutiques qui se contrefichent de notre santé influeraient
les autorites medicales en affirmant qu il faut prendre le moins de
medicaments possibles pour etre gueri , dc qu ils fassent pression pour qu on
leur permettre de faire le moins de bénéfices possibles :shock:

Le contraire ,j arrriverais a suivre : genre une borreliose ne se guerit qu'en prenant
des mois , voire des annees de traitement.Je ne comprends pas l interet
des labo qui irait ds le sens de la theorie de la guerison en 2/3 semaines

Si j ai mal compris , merci de bien vouloir preciser ,mais les complots,anti complots
contre complots , et tutti quanti ,
moi , je m y perds , d autant qu on a eu droit a toutes les versions possibles sur le forum :roll:
et (difficilement ) imaginables , dc ... :?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: LOBBYING PHARMACEUTIQUE
MessagePublié: 02 Sep 2010 21:28 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 15 Août 2010 20:08
Messages: 32
Localisation: LORRAINE
Sisyphe, excuses moi, je n'ai pas beaucoup de temps en ce moment.

Il semblerait qu'il soit quand même beaucoup plus avantageux pour les labos (et certains médecins libéraux, je précise) de soigner des symptômes de maladie à vie (donc des ventes de médocs à prendre au quotidien pendant de très longues années), sans compter les visites médicales régulières pour les prescriptions, que de soigner une bonne fois pour tout les causes réelles de ces symptômes (il en existe plusieurs). Même si pour lyme, au stade chronique, il faut de longues années pour s'en débarrasser, un jour vient ou... Alors que si on ne te soigne que les symptômes, tu peux être condamnée à prendre les médocs pendant les 30 ou 40 ans qu'il te reste à vivre. Là, je schématise !

Je te prends mon cas pour exemple (mais j'en connais bien d'autre !!!) :

Quand tout s'est aggravé : visites médicales 3 à 4 fois par mois, sans compter les rv avec les spécialistes pour tel ou tel examens. Diagnosiquée fibromyalgique avec sfc, traitement journalier : 4 comp. de paracétamol 1 g par jour + 3 ibuprofène 400, laroxyl et en prime somnifère parce que malgré tout, j'arrivais pas à dormir la nuit tellement j'avais mal alors que dans la journée j'étais dans le gaz. Et j'aurais du continuer ce traitement à vie, puisque comme toutes les maladies émergentes, il n'y a sois disant pas possibilité de soigner et de guérir.

Maintenant que je me soigne (depuis près d'un an 1/2) : visite chez mon médecin traitant habituel : 1 tous les deux ou trois mois, laroxyl plus du tout, somnifère rarement (1 boite dure environ 6 mois avant, il m'en fallait 2 par mois), paracétamol et ibuprofène, je m'en passe généralement sauf quand je fais des gros efforts (travaux) comme en ce moment, ou qu'une crise se manifeste et dans ce cas précis çà ne dépasse pas 1 à 2 par jour. Bien sur, il y a les antibios, mais peut-être pas ceux qu'il est intéressant de vendre pour les labos. Quand au médecin que je voyais en Belgique : consultation 1 fois par an avec appels téléphonique entre. Et il y aura bien un jour ou je n'en n'aurais plus besoin. Et une analyse de sang tous les 6 mois ou 1 an.

Je pense que là, on peut mieux comprendre ou se trouve l'intérêt des laboratoires pharmaceutiques et médecins libéraux non ? Il suffit de comparer les deux périodes.

Enfin, j'essaie d'être le plus clair possible, mais c'est pas toujours évident, si tu veux que je revienne sur certains points, n'hésite pas à me le demander.

_________________
Florence


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: LOBBYING PHARMACEUTIQUE
MessagePublié: 03 Sep 2010 04:03 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 09 Juin 2008 18:45
Messages: 459
flo59 a écrit:
Sisyphe, excuses moi, je n'ai pas beaucoup de temps en ce moment.

Il semblerait qu'il soit quand même beaucoup plus avantageux pour les labos (et certains médecins libéraux, je précise) de soigner des symptômes de maladie à vie (donc des ventes de médocs à prendre au quotidien pendant de très longues années), sans compter les visites médicales régulières pour les prescriptions, que de soigner une bonne fois pour tout les causes réelles de ces symptômes (il en existe plusieurs). Même si pour lyme, au stade chronique, il faut de longues années pour s'en débarrasser, un jour vient ou... Alors que si on ne te soigne que les symptômes, tu peux être condamnée à prendre les médocs pendant les 30 ou 40 ans qu'il te reste à vivre. Là, je schématise !......


Mais tu es toute excusée :lol:

Plus sérieusement , ce que j'ai du mal à comprendre dans les histoires de lobbying pharmaceutique
concernant la borrèliose, c'est le fait d'inciter à prendre des médicaments inefficaces.
Je m'explique .Imaginons une personne atteinte de borréliose chronique .Quel serait l'interet de lui prescrire
des médicaments pour une autre pathologie , dc des médicaments qu'elle ne prendra pas ,logiquement

Je connais plusieurs personnes ds ce cas , par exemple qqn classé SEP suite à morsure de tique
et EM .Les traitements contre la SEP étant inefficaces , elle les refuse depuis des années(elle a une sérologie négative et
ne veut pas entendre parler de Lyme ,ni d'antibiotiques ou de phyto , c 'est son choix, il est respectable )
D'autres personnes classées fibromyalgiques et que rien ne soulage (medocs, kiné , etc ) et qui ont dc cessé toute prise
de médicament et toute consultation médicale et qui vivent cahin caha , en attendant que ça passe :roll:

Tu me comprends?Je ne vois pas,ds la borréliose,l'interet financier pour les laboratoires pharmaceutiques de privilégier des médicaments inefficaces
car inappropriés , plutot que des antibiotiques et autres , par exemple.D'autant plus que lors de certains cas de chronicité ancienne ,ces derniers
sont parfois prescrits sur de très longues périodes,donc il y aurait beaucoup de bénéfices à faire là aussi

Apres , Lyme peut laisser des séquelles , c'est reconnu et dans ce cas les médicaments pour soulager ces sequelles
sont appropriés,dc je ne sais pas en ce qui te concerne ce qui est borreliose active et sequelles(et les histoires
de sequelles variables qui seraient le signe d'une infection active , je n'y crois pas , car je connais qqs personnes qui ont
eu des cancers et dont l'état de santé est variable alors qu'il s'agit bien de sequelles.Les séquelles , ca n'est pas forcément qqch de linéaire,
une fracture guérie peut également faire souffrir differemment suivant l'humidité de l'air ,la météo etc etc )

En résumé , je ne comprends pas l'intéret des labo pharmaceutiques à privilégier des stratégies visant à conserver les
personnes malades sans avoir de traitements à leur proposer , en revanche je comprendrais tout à fait l'interet de certains
scientifiques potentiellement corrompus par des compagnies d'assurance de santé privées aux USA et qui eux gagneraient à declarer
que tout ce qui n'est pas guéris en X semaines(2 à 3 de preference,enfin , le plus court possible :mur ) n'est pas une borréliose mais de l'hypocondrie contre laquelle il n'y a
pas de traitements , donc pas de dépenses pour ces memes compagnies d'assurance.Je pense qu'un des noeuds du pb est là !
Ensuite, découlent les copiés-collés français (européens?!?!) sur les thèses US , parce qu'il n' y a pas assez de crédits alloués aux MVTs

Dans les deux cas (lobbying pharmaceutique ) et conflit d'interet entre scientifiques et assureurs , le plus dur
reste de prouver la corruption (sans parler des institutions judiciaires parfois elles memes corrompues,ce qui est un autre problème )
et tu n'apportes pas d'éléments ds ce sens (lien , études ou autre )alors que pour d'autres pathologies
il y a pas mal de sites(pas tous sérieux non plus,dc difficile de faire le tri )qui font remonter les collusions entre laboratoires et scientifiques pour pousser à la consommation de médicaments

J'espere que tu comprends mieux mes convictions en matiere de borréliose et lobbying
pharmaceutique :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: LOBBYING PHARMACEUTIQUE
MessagePublié: 03 Sep 2010 15:55 
Hors-ligne
nouveau membre
nouveau membre

Enregistré le: 03 Juin 2010 06:18
Messages: 18
Le problème à mon avis, c'est que tous les intervenants ne voient que les $$$ à court terme, et dans le cas des hommes politiques leur carrière politique. Si Lyme est aussi terrible que L'ilads le décris, les retombées financières/politiques risquent d'être terribles. Quel est le véritable nombres de personnes infectés? Existe-t-il une contamination 'homme à homme? Combien va coûter la création de testes fiables? D'un vaccin? Quel serait la retombé d'utilisation massive d'antibio le cas échéant s'il y a beaucoup de personne infectées? Sans parler de possibles scandales, comme de sang contaminés par exemple.
A mon avis beaucoup de personnes ont plus d'intérêt de garder la tête ds le sable en espérant que les problèmes surgissent le plus loin possible ds le temps plutôt que d'essayer de répondre sincèrement à ces questions (et d'y investir l'argent et le temps) et d'endosser une possible responsabilité.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: LOBBYING PHARMACEUTIQUE
MessagePublié: 05 Sep 2010 12:26 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 08 Fév 2007 01:55
Messages: 2484
Localisation: Tatooine
Tak a écrit:
A mon avis beaucoup de personnes ont plus d'intérêt de garder la tête ds le sable en espérant que les problèmes surgissent le plus loin possible ds le temps plutôt que d'essayer de répondre sincèrement à ces questions (et d'y investir l'argent et le temps) et d'endosser une possible responsabilité.


On peut aussi voir le problème dans l'autre sens : certains labos ont aussi intérêt à investir massivement maintenant pour breveter et toucher ensuite le pactole. Les maladies à tiques sont déclarées maladies émergentes par l'OMS. Aux USA, il y a désormais plus de lymés que de personnes atteintes du SIDA. Ce serait bien le diable qu'ils ne fassent rien dans le futur.

Par contre, c'est évident que c'est dans le secret. Les fameux tests du P. Montagnier, développés par sa société, doivent avoir un vrai côté révolutionnaire pour que l'ILADS prenne le risque de l'annoncer publiquement comme ils l'ont fait. On verra bien ce que ça va donner.

_________________
ApplicationsaCm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas modifier de messages ou poster de réponse.  [ 8 messages ] 

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Recherche de:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com

 

 

Mentions légales | Media-tiques | France Lyme | Facebook | Twitter | RSS Contact

 

Application iPhone-iPod TouchApplication iPad

 

 

France Lyme France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques. BP 10049 / Arcueil, 94114 La Poste ARCUEIL PDC
SIREN : 509 637 500 • SIRET du siège : 509 637 500 00018 • NAF : 94-99 Z

 

Association reconnue d'intérêt général.