Forum Lyme Francophone

Media-tiques, portail francophone d'informations sur les maladies vectorielles à tiques • France Lyme
Nous sommes le 12 Déc 2018 10:54

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]




Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas modifier de messages ou poster de réponse.  [ 74 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 24 Fév 2008 03:21 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 17 Oct 2007 19:13
Messages: 255
Localisation: Strasbourg
Bonjour,

Je réfléchis sérieusement à la création d'un site dont l'objet serait de pouvoir parler en tant que consommateurs du service rendu par les professionnels dits "libéraux", dont évidemment les médecins (mais aussi des avocats, des notaires, etc.). On devrait pouvoir y échanger impressions et opinions sur des professionnels cités nommément.

En fait, je pars d'un double constat:
* les consommateurs sont souvent isolés les uns des autres vis-à-vis de professions réglementées, qui font généralement preuve d’une grande cohésion quant au choix de leurs pratiques (comme toute bonne corporation...) ;
* les consommateurs ne disposent globalement pas suffisamment d’informations pour apprécier la qualité des services rendus par les membres de ces professions, ni pour apprécier l’adéquation de ces services par rapport à leurs besoins spécifiques.

Qu'en pensez-vous?

Tony


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Fév 2008 03:39 
comment peut on évaluer des professionnels libéraux au cas par cas ?


Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Fév 2008 03:48 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 17 Oct 2007 19:13
Messages: 255
Localisation: Strasbourg
vero a écrit:
comment peut on évaluer des professionnels libéraux au cas par cas ?


Il y a plein de façons de faire. Je crois qu'on va être bridé dans les choix pour des raisons juridiques (informatique et libertés, loi sur la presse), mais pour l'instant, je préfère effectivement envisager toutes les hypothèses.

Les deux extrêmes, c'est sûrement d'un côté de raconter ses impressions de façon très "littéraire", et d'un autre côté de donner simplement une note.

Autre grille d'analyse: répondre à des questions ou raconter des choses subjectives d'un côté (j'aime/j'aime pas......), évoquer des faits objectifs d'un autre (par ex: "il n'a pas regardé le dossier alors que je lui avais demandé de le faire").

J'imagine qu'il faudrait un mix de tout ça pour que chacun y trouve son compte.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Fév 2008 04:05 
euh ! pas simple ! étant donné que chacun y mettra son propre ressentit ! sa propre expérience ! par rapport à un vécu agréable , désagréable voir douloureux ! pas facile d'obtenir un panel d'avis assez vaste pour juger . et cela sans prendre en compte , les données du droit ou non droit .
les médecins pour ne citer qu'eux , auront dans la majorité des cas , des avis positifs ! heureusement d'ailleurs . à moins de mettre tous les médecins dans une case d'incompétent comme certains nous mettent dans des cases qui ne sont pas forcément les nôtres souvent à cause de l'ignorance. si le but est de prouver qu'ils ne sont pas parfaits ! je pense que beaucoup le savent . pour moi , il est aussi difficile d'exercer certains métiers comme la médecine qu'être malades ...
enfin bref ! comme tu demandes nos avis , si ton site se réalise il se ferra sans moi . ce n'est que mon avis ayant du mal à discerner les tenants des aboutissants


Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Fév 2008 12:16 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 14 Déc 2006 16:24
Messages: 351
D'un côté, c'est vrai qu'il serait intéressant d'avoir quelques informations avant de confier la défense de ses intérêts ou de sa santé à un professionnel. D'un autre côté appeler des internautes à distribuer des notes et des commentaires "en clair" est assez abominable, dans la culture française (les anglo-saxons pratiquent plus volontiers ce genre de choses). Techniquement, il est facile de biaiser le système (faux témoignages sous pseudo) pour dégommer telle ou telle personnalité, et l'échantillon des internautes qui visitent un site n'est pas représentatif de la pratique véritable du professionnel, en outre ceux qui écrivent sont souvent les mécontents. Donc si l'intention est intéressante, sa réalisation présente des écueils de nature à la rendre complètement falsifiée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Fév 2008 17:23 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 17 Oct 2007 19:13
Messages: 255
Localisation: Strasbourg
vero a écrit:
euh ! pas simple ! étant donné que chacun y mettra son propre ressentit ! sa propre expérience ! par rapport à un vécu agréable , désagréable voir douloureux !


Oui, il y a cette modalité de discours possible. Tu dis que c'est "pas simple", mais en quoi?
* Du point de vue de la gestion du site, il s'agit simplement de laisser les gens s'exprimer, comme ici. Donc a priori, c'est simple.
* Du point de vue de l'utilisateur, il s'agit de savoir quelle valeur accorder aux propos des autres. si c'est purement subjectif (j'aime, j'aime pas), c'est proche de zéro... car le lecteur n'a a priori aucun moyen de savoir s'il peut adhérer à l'opinion de l'autre. Mais être conscient de ça, je crois c'est plus une question d'éducation de l'utilisateur d'internet qu'un problème lié à l'existence ou non d'un forum. La politique d'internet est clairement de faire reposer la charge de vérifier la fiabilité de l'information principalement sur le lecteur. Faire le contraire serait un système de censure.

Il y a aussi une autre modalité de discours possible: s'en tenir à des faits. La problématique est alors celle de la vérité ou du mensonge......

vero a écrit:
pas facile d'obtenir un panel d'avis assez vaste pour juger . et cela sans prendre en compte , les données du droit ou non droit .


Tu pars du principe qu'il faut un panel représentatif. Mais il ne s'agira probablement pas d'une enquête d'opinion comme le font les instituts de sondage, mais plus simplement d'un forum. Un avis unique bien argumenté a pour moi plus de valeur qu'une opinion générale biaisée...

vero a écrit:
les médecins pour ne citer qu'eux , auront dans la majorité des cas , des avis positifs ! heureusement d'ailleurs .


Oui, ce serait moche... mais sur un forum, on peut faire les choses plus finement qu'en envisageant le truc simplement en un "bon / mauvais" général. Un pro peut être bon dans tel aspect de sa profession et moins bon dans un autre. D'ailleurs, les codes de déontologie (médecins, avocats) parlent de cette problématique. Ce qui est prévu en général, c'est que c'est le pro lui-même qui doit décider en conscience s'il s'estime assez compétent pour traiter une affaire. Je pense qu'il serait utile de donner au client les outils qui lui permettent d'en faire de même.

vero a écrit:
à moins de mettre tous les médecins dans une case d'incompétent comme certains nous mettent dans des cases qui ne sont pas forcément les nôtres souvent à cause de l'ignorance.


Bien vu, il faudra veiller à ce que ça ne devienne pas un défouloir contre une profession en général. Il s'agirait plutôt à aider le consommateur à choisir parmi les professionnel.

vero a écrit:
si le but est de prouver qu'ils ne sont pas parfaits ! je pense que beaucoup le savent . pour moi , il est aussi difficile d'exercer certains métiers comme la médecine qu'être malades ...


En fait, le "zéro défaut" est un mode de fonctionnement propre à l'industrie. Une profession libérale n'est pas régie par des principes de ce genre, mais plutôt par une déontologie et une éthique, ce qui est infiniment moins rigoureux. Les règles déontologiques et éthiques sont supposées tenir compte des difficultés du métier.

vero a écrit:
enfin bref ! comme tu demandes nos avis , si ton site se réalise il se ferra sans moi . ce n'est que mon avis ayant du mal à discerner les tenants des aboutissants


Ok. Cela dit, c'était pas une proposition à créer le site ensemble. De toutes façons, il n'est pas possible d'adhérer à quelque chose qui n'est pas encore défini...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Fév 2008 17:31 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 17 Oct 2007 19:13
Messages: 255
Localisation: Strasbourg
Lulu a écrit:
D'un côté, c'est vrai qu'il serait intéressant d'avoir quelques informations avant de confier la défense de ses intérêts ou de sa santé à un professionnel. D'un autre côté appeler des internautes à distribuer des notes et des commentaires "en clair" est assez abominable, dans la culture française (les anglo-saxons pratiquent plus volontiers ce genre de choses).


Je ne sais pas si qualifier l'autre façon de faire d'"anglo-saxonne" peut être un moyen de la rendre répugnante et du coup, de justifier le statu quo. Même problème pour la culture française: nous perdrions notre âme à changer, puisque ça fait partie de la culture... Bref, des mécanismes pour justifier l'immobilisme...

Je ne nie donc pas que ce site pourrait, implicitement, avoir un côté un peut révolutionnaire, au sens politique du terme. Mais ce n'est pas dans mon idée d'en faire un site militant. S'il s'agit d'un forum, la tonalité dépendra surtout des préoccupations de ses participants.

Lulu a écrit:
Techniquement, il est facile de biaiser le système (faux témoignages sous pseudo) pour dégommer telle ou telle personnalité, et l'échantillon des internautes qui visitent un site n'est pas représentatif de la pratique véritable du professionnel, en outre ceux qui écrivent sont souvent les mécontents. Donc si l'intention est intéressante, sa réalisation présente des écueils de nature à la rendre complètement falsifiée.


Je bosse dessus pour bétonner le concept :)

Je suis friand de vos remarques, merci de continuer à me les donner en pâture :yeah


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Fév 2008 20:27 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 14 Déc 2006 16:24
Messages: 351
Tony a écrit:
Je ne sais pas si qualifier l'autre façon de faire d'"anglo-saxonne" peut être un moyen de la rendre répugnante et du coup, de justifier le statu quo. Même problème pour la culture française: nous perdrions notre âme à changer, puisque ça fait partie de la culture... Bref, des mécanismes pour justifier l'immobilisme...

Ce que je veux dire c'est que la pratique qu'ont les anglo-saxons des déballages publics en tout genre (tabloïds et autres) est dans leur culture, nettement moins dans la nôtre. Inversement, il y a des faits qui les traumatisent (je pense à Clinton et Lewinsky) et qui nous font rigoler. Je ne parle pas d'âme, juste de culture.

Voici un forum américain d'évaluation des médecins http://ratemds.com/social/
Honnêtement j'aurais du mal à remplir ça, mais peut-être que je ne suis pas représentative.

Tony a écrit:
Je suis friand de vos remarques, merci de continuer à me les donner en pâture :yeah

Bon appétit! :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Fév 2008 01:49 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 17 Oct 2007 19:13
Messages: 255
Localisation: Strasbourg
Lulu a écrit:
Ce que je veux dire c'est que la pratique qu'ont les anglo-saxons des déballages publics en tout genre (tabloïds et autres) est dans leur culture, nettement moins dans la nôtre. Inversement, il y a des faits qui les traumatisent (je pense à Clinton et Lewinsky) et qui nous font rigoler. Je ne parle pas d'âme, juste de culture.


Oui oui, mais je ne crois pas qu'un site d'évaluation correspond à cette "culture du déballage". Ce n'est pas supposé être "un déballage public", mais seulement une discussion et une évaluation d'un service, comme il en existe pour n'importe quel service.

Je persiste donc à penser que c'est surtout le corporatisme monopolistique à la française qui fait qu'il est difficile d'envisager une relation de consommateur à professionnel de la même façon pour les professions réglementées que pour les autres.

Lulu a écrit:
Voici un forum américain d'évaluation des médecins http://ratemds.com/social/
Honnêtement j'aurais du mal à remplir ça, mais peut-être que je ne suis pas représentative.


Bien vu. J'ai pas pensé à faire l'inventaire des sites de ce genre. Malheureusement, c'est difficile à mettre en place en France. Un site français comme http://www.note2be.coma par exemple de gros soucis en ce moment...

Et puis, sur les sites communautaires il y a souvent un groupe de "producteurs d'informations" plus réduit que le groupe de "consommateurs d'information". Il n'est donc pas anormal que tout le monde n'aille pas contribuer.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Fév 2008 11:55 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 14 Déc 2006 16:24
Messages: 351
Tony a écrit:
Oui oui, mais je ne crois pas qu'un site d'évaluation correspond à cette "culture du déballage". Ce n'est pas supposé être "un déballage public", mais seulement une discussion et une évaluation d'un service, comme il en existe pour n'importe quel service.

D'accord pour des établissements, mais pas pour des personnes. Ca ne me gêne pas qu'on dise "l'hôpital machin est plus performant que l'hôpital truc" ou lycée, ou barreau, que sais-je... Mais qu'on écrive "le Dr X est ceci ou cela" (ou le prof, l'avocat, etc...) c'est une atteinte personnelle. C'est toi le juriste, mais je suis sûre qu'il y a des lois françaises contre ça.

Tony a écrit:
Je persiste donc à penser que c'est surtout le corporatisme monopolistique à la française qui fait qu'il est difficile d'envisager une relation de consommateur à professionnel de la même façon pour les professions réglementées que pour les autres.

Pas seulement, même s'il est évident que ça va jouer très fort. Il y a aussi une réticence de la part des évaluateurs potentiels, pour qui il existe un contrat moral (et souvent affectif) avec ces professionnels, une relation particulière qu'ils ne peuvent pas assimiler à de la consommation de services.

Tony a écrit:
Bien vu. J'ai pas pensé à faire l'inventaire des sites de ce genre. Malheureusement, c'est difficile à mettre en place en France. Un site français comme http://www.note2be.coma par exemple de gros soucis en ce moment...

Je ne crois pas que ce soit malheureux, je crois que ça correspond à ce que sont les Français. Il faudrait réfléchir à des "évaluations" qui prendraient en compte leur sensibilité particulière, au lieu d'essayer de leur coller des méthodes anglo-saxones qui ne leur ressemblent pas. Je ne nie pas l'intérêt de savoir où l'on met les pieds quand on confie sa santé, son éducation, ses intérêts à quelqu'un, mais je ne crois pas que le forum internet soit la bonne méthode, dans ce pays. Sans compter les ravages psychologiques que ça peut causer sur les personnes publiquement "évaluées", tu y as songé à ça?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Fév 2008 12:54 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 07 Avr 2006 12:34
Messages: 477
Lulu a écrit:
Sans compter les ravages psychologiques que ça peut causer sur les personnes publiquement "évaluées", tu y as songé à ça?


Lulu...
Pourrais-tu developper??? stp
je n'arrive pas à déterminer dans quel sens...ca doit être la fatigue!
Cordialement
léa


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Fév 2008 16:53 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 14 Déc 2006 16:24
Messages: 351
Bonjour Léa,
je connais personnellement quelques personnes qui sont évaluées sur internet, par l'intermédiaire de forums publics (souvent des artistes, mais pas toujours). J'ai pu remarquer chez certains des comportements extrêmement angoissés, voire aberrants ou destructeurs (une de mes amies s'est suicidée) lorsqu'on parle d'eux en mal sur ces forums. C'est lié à la fois à l'anonymat des évaluateurs, à l'impuissance des évalués, et à la permanence du forum. Je crois que n'importe qui peut être destabilisé en cette circonstance, avec des conséquences diverses.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Fév 2008 16:57 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 07 Avr 2006 12:34
Messages: 477
Lulu,

OK j'ai compris ce que tu voulais dire.

merci

Très pernicieux comme démarche. Dans l'absolu...

Cordialement
léa!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Fév 2008 18:33 
Lulu a écrit:
Bonjour Léa,
je connais personnellement quelques personnes qui sont évaluées sur internet, par l'intermédiaire de forums publics (souvent des artistes, mais pas toujours). J'ai pu remarquer chez certains des comportements extrêmement angoissés, voire aberrants ou destructeurs (une de mes amies s'est suicidée) lorsqu'on parle d'eux en mal sur ces forums. C'est lié à la fois à l'anonymat des évaluateurs, à l'impuissance des évalués, et à la permanence du forum. Je crois que n'importe qui peut être destabilisé en cette circonstance, avec des conséquences diverses.


tout à fait d'accord :super


Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Fév 2008 22:25 
vu aux actualités ce soir sur TF1
le sort de ce site http://www.note2be.com est dans les mains de la justice actuellement ....


Haut
  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas modifier de messages ou poster de réponse.  [ 74 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Recherche de:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com

 

 

Mentions légales | Media-tiques | France Lyme | Facebook | Twitter | RSS Contact

 

Application iPhone-iPod TouchApplication iPad

 

 

France Lyme France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques. 28 ter avenue Copernic 64000 PAU FRANCE
SIREN : 509 637 500 • SIRET du siège : 509 637 500 00018 • NAF : 94-99 Z

 

Association reconnue d'intérêt général.