Forum Lyme Francophone

Media-tiques, portail francophone d'informations sur les maladies vectorielles à tiques • France Lyme
Nous sommes le 14 Août 2018 13:46

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Règles du forum


Veuillez cliquer ici afin de consulter les règles du forum



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié: 18 Mai 2018 22:19 
Hors-ligne
nouveau membre
nouveau membre

Enregistré le: 18 Mai 2018 11:38
Messages: 7
Bonjour à tous,

Je me présente comme nouveau membre. Christophe 47 ans vivant la Belgique et contaminé il y aura bientôt 20 ans. Il faut vous dire que à cet époque on ne parlait pas de Lyme. Ce n’est que depuis peu en m’informant sur le net que je me retrouve dans la plupart des témoignages. Stupéfaction évidemment car cela fait bientôt 20 ans que je traine cet maladie sans vraiment savoir ce que j’ai, ni de trouver de solution.

Mon histoire commence en octobre 1998. Ma femme et moi, nous partions en vacances. Après quelques heures de route nous nous sommes arrêté dans un air de repos le long de l’autoroute. Ma femme avait acheté quelques vienoiseries type “tartelette cerises” comme petit-déjeuner. Au moment de mordre je sens soudainement une sorte de piqure dans ma langue. Une sensation de brulure instantané. Je lui ai alors demandé de regarder mais elle disait qu’elle ne voyait rien. On a ensuite repris la route. J’ai redemandé à ma femme si elle ne voyait vraiment rien et apparemment en regardant de plus prêt elle m’a retiré quelque chose. Après quelques minutes j’ai commencé à me sentir extrêmement fatigué. A tel point que j’y songait meme de m’arreter, mais après quelques temps la fatigue s’améliorait et une fois arrivé sur place ça allait, je sentait encore un peu la brulûre dans ma langue et après un jour ou deux tout allait bien.

Retour de vacances j’avais repris la vie normale, aucun souci. Cependant environ un mois plus tard en me réveillant le matin pour aller travailler je me sentait tout “bizare”. Je me mouchait et j’avais le mouchoir rempli de sang ce que je n’ai jamais eu au paravent. Ressenti de brulure au niveau de ma joue gauche, un oeil dont je voyais flou et des vertiges. Décidé d’aller travailler quand meme. En arrivant au bureau, ce qui me frappait c’est que je ne supportait pas les lumières artificielles et je me rendais compte que quelques chose n’était vraiment pas normal, de grave même. J’avais ce ressenti. Je téléphonait à ma femme pour lui dire que cela n’allait vraiment pas et elle me conseillait d’aller voir un ORL. Une fois examiné il m’a prescript 2 semaines d’antibiotiques et cela devrait aller mieux. Je precise que je n’ai jamais fait le rapport avec la piqure que j’avais eu un bon mois avant.

Après deux semaines, rien qui s’arrangait vraiment. Puis il m’a fait faire un scan de la tête et là ils ont vu que c’était de la sinusite chronique qui soit disant serait à l’origine de tout mes problèmes et déjà pour fixer une date pour l’opération. Je n’y croyait rien. J’ai alors abandonné cette piste. Le temps s’écoulait et je devenait de plus en plus dépressif et anxieux car je me faisait de graves soucis. En plus je sentait que les plaintes se répandaient sur le coté gauche du corps. J’avais une jambe et un bras plus faible que le côté droit. J’ai toujours continuer à travailler malgré mes plaints et à faire de mon mieux. Mon entourage ne comprenait rien à ce qui m’arrivait. On pensait que c’était le surmenage, stress au boulot. Incompréhension totale.

A un certain moment mon père en avait mare de me voir comme ça et décida de m’emener chez son homéopathe qui l’a guérrit de son foie. Lui non plus ne trouvait au premier instant pas grand chose et me préscrivait des séances de relaxation, sophrologie, ostéopathie car je me plaignait des raideurs dans le cou, épaules et bras. Je savais à l’avance que cela n’avait pas de sense. Que ce n’était pas là le problème. Le médecin m’avait dit que j’avais tout les symptomes d’une scelorose en plaque mais qu’il pensait plutot à une intoxication du cerveau. Le ciel me tombait dessus. Une prise de sang à révélé un taux fort élevé de rhumatisme et un système immunitaire douteux. Il m’a donné un traitement homéopathique pour me booster mon immunité mais rien ne changait vraiment. Après cela il m’a fait enlever tout mes plombs dans les dents et à faire remplacer par de l’amalgame. Ensuite plusieurs retours et de nouveaux traitement après traitement, granules, goutes etc qui ont duré des années…

Entre temps les années passent je continue toujours à travailler meme si il a des journées qui sont plus dures que d’autres, mais je me force et je tient bon. Heureusement j’ai un travail trois quart du temps devant l’ordi. Je pense une profession comme instituteur par exemple devant une classe n’aurait plus été possible.

Après plusieurs années passées, bizarement ma femme me dit qu’elle à mal aux épaules, articulations et se plaint de grandes fatigues. Etant infirmière, travail assez intensif, elle passe en burnout car elle n’en pouvait plus, totalement épuisée. Egalement mon médecin trouve cela étrange d’avoir tout les deux des symptomes similaires. D’un côté, on était deux à soufrir et je la comprenais et vice et versa.

Après 6 ans, on décida après beaucoup de reflexion et d’hésitation de faire notre premier enfant. Hésitation car on ne savait pas si cela était bien indiqué vu les problèmes de santé que l’on avait tout les deux. Le médecin et notre entourage nous disait que cela allait nous faire du bien à tout les deux. A retrouver gout à la vie… etc. Tout se passait bien lors de la grossesse et l’acouchement. Ce n’est qu’a partir de quelques mois que l’on s’apercoit qu’il y a quelque chose de pas normal. Bébé pleurait énormément pendant la première année, un enfer. Plus tard il sera diagnostiqué autiste et une forme de dyspraxie. Bizarement il se plaint de douleurs dans les articulation et il est tout raide et craque dans les articulations. Il a de gros problèmes de concentration. Il va chez le kiné et l’ostéo. Il va à l’école mais ne fais rien en dehors. Cloué devant l’ordi ou fauteuil.

Alors la grande question qui se pose, aurais-je transmit la bactérie à ma femme qui à son tour l’aurais transmis au foetus ?

Mon état à ce jour :

Mal dans le cou, les épaules en permanence, craquements de partout
Mal côté gauche du corps, la joue, l’oreille jusqu’à l’oeil
Raideur le matin, il faut plusieurs heures pour que cela s’améliore
Probleme de concentration,
Sensible à la lumière
Vite ésouflé au moindre effort
Je boite après un moment de marche, mal dans les chevilles et sensation de brulure sous les pieds.
Grosse fatigue après un repas et support plus les vins et mousseux
Un désinterêt general à beaucoups de choses.
Et j’en oublie peut-être…

Cela fait des années que je ne prends plus rien comme medicament puisque la maladie s’est stabilisé et que je peux vivre une vie à 60% des capacités normales. De temps à autre un anti-douleurs si cela devient insupportable mais c’est plutôt rare.

A ce jour je travaille toujours à plein temps. La maladie s’est stabilisée mais elle m’a isolé socialement.
Je n’arrive plus à faire ou à suivre de longues conversations, cela m’épuise de trop. Je me repose beaucoup et j’évite des situations stressantes. Je fait quelques bricolages dans la maison quand j’en ai envie et je m’arrête quand ça devient trop épuisant.

Merci en tout cas de m’avoir lu jusqu’à la fin et si questions n’hésitez pas à les poser.
Je souhaite beaucoup de courage à tous atteint de cette maudite maladie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 20 Mai 2018 09:30 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 05 Jan 2014 20:00
Messages: 372
Localisation: Belgique
Bonjour Christophe,

J'habite aussi en Belgique et te souhaite la bienvenue. J'ai connu les mêmes symptômes que toi, je n'étais plus qu'une loque, et j'ai eu aussi un fils qui présentait les mêmes problèmes que le tien. J'ai créé des fils différents pour lui et pour moi. Mon fils va très bien aujourd'hui. Quant à moi, je vais bien dans l'ensemble, mais ça reste fragile, je rechute quand même régulièrement et je dois reprendre de temps une cure d'antibiotiques pour remonter la pente.

Avec cette maladie, il ne faut en aucun cas compter sur les médecins, à moins qu'il ne s'agisse d'un des très rares médecins qui connaisse vraiment la maladie. Il faut faire toutes les démarches soi-même, tout d'abord faire confiance à son ressenti, même si les médecins vous disent que c'est psychologique, lire un maximum, essayer différents traitements (antibios, plantes ou autres) et voir ce qui fait du bien. La difficulté pour trouver ce qui fait du bien, c'est qu'au début de chaque traitement, il y a souvent aggravation de l'état avant qu'un mieux ne s'installe et on ne voit finalement les résultats que sur le long terme.

Tu dis être isolé socialement. J'ai connu ça aussi quand j'étais au plus mal, je trouvais ça très démoralisant, et en même temps je n'étais pas capable d'assurer un contact social. Et je pense que le contact avec des personnes sympa aide beaucoup à se sentir mieux.

Je te conseillerais de ne pas lâcher l'idée qu'il existe des traitements.

Si tu trouves quelque chose qui t'aide (moi, malheureusement, pour l'instant ce sont surtout les antibiotiques, mais c'est mieux que rien), tu peux ressentir un mieux-être énorme qui te permettra de retrouver des contacts et de faire des choses que tu aimes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 20 Mai 2018 17:04 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 28 Mars 2018 10:03
Messages: 152
Localisation: Lorraine
Bonjour nanounette

J'aimerai savoir en combien de temps tu n'as plus eu de symptomes et quel traitement à été le plus efficace pour toi et ton fils?il va très bien et c'est tant mieux et cela donne espoir.
Avais tu des picotements dans le corps apres tes sceances de sauna infrarouge?

Je ne sais pas si je dois poster ici .

Merci
Patou


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 20 Mai 2018 20:53 
Hors-ligne
nouveau membre
nouveau membre

Enregistré le: 18 Mai 2018 11:38
Messages: 7
Bonjour Nanouette,

Merci déjà pour ton accueil :-D


Modifié en dernier par Christophe71 le 21 Mai 2018 11:39, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 20 Mai 2018 22:17 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Enregistré le: 22 Jan 2017 14:40
Messages: 931
Localisation: Paris
Bonjour

Le mieux serait de continuer les nouvelles de Nanounette sur son fil ou sur celui de son fils car sinon, Christophe, on ne va plus rien comprendre à ton fil ... :padevier
:merci :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Mai 2018 11:26 
Hors-ligne
nouveau membre
nouveau membre

Enregistré le: 18 Mai 2018 11:38
Messages: 7
Décidé d'aller revoir mon homéopathe qui m'a traité le mieux qu'il pouvait il y bientôt une quinzaine d'années.
Je lui ai demandé si il avait traité chez lui des cas avec la maladie de Lyme Sa réponse douteuse et pas trop convaincante quand il entendait "Lyme".
Je lui ai rappelé que j'ai était mordu par un insecte il y a près de 20 ans et que les ennuis ont commencé peu après et n'ont pratiquement jamais quitté mon corps toutes ces années. Il a reçu deux coups de tél pendant ma présence ensuit m'a vite prescrit une prise de sang et en sortant il m'a dit qu'il fallait traiter surtout sur l'état mental et la psycho. :shock:

Cela m'étonnerais fort que la prise de sang sorte positive et j'hésite bien à le faire si ça ne vaut pas la peine.

Entre temps j'ai commencé des bains de pieds detox au bicarbonate et magnesium. La première fois ajouté deux cuillères à soupe de bicarbonate à de l'eau très chaude dans une bassine et resté une demi heure. Pas toute suite mais environs 5 minutes plus tard j'ai commencé à ressentir des fourmillements et des faiblesses dans le bas des jambes. Plus prononcé à la jambe gauche car c'est aussi le côté de mon corps qui est le plus faible. En plus j'ai eu des battements de coeur toute la soirée. Heureusement le lendemain c'était mieux mais pas passé complètement. 3 jours après je recommence mais je décide de prendre deux cuillères à soupe de magnésium et 1 cuillère de bicarbonate et là après aucune réaction. 3 jours plus tard je recommence et je remets uniquement 2 cuillères de bicarbonates et là la réaction était immédiate, faiblesse et fourmillements grave dans les jambes à ne pas rester tranquille et battements de coeur également et ne pas savoir dormir la nuit.

Cela doit être le herx comme j'ai déjà lu. Quelqu'un peux me dire si je doit continuer au bicarbonate ou doit-je diminuer la dose vu les réactions ou si c'est bon signe ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 26 Mai 2018 14:54 
Hors-ligne
nouveau membre
nouveau membre

Enregistré le: 09 Avr 2018 21:15
Messages: 13
Sans être au fait des indications de bains de pieds avec le bicarbonate, peut-être le simple fait d'utiliser une eau chaude entraîne une vaso-dilatation importante des pieds et à stresser le coeur pour irriguer convenablement le reste du corps (et la tête dirait l'alouette !). Prudence ! et bon courage.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 14 Juin 2018 12:41 
Hors-ligne
nouveau membre
nouveau membre

Enregistré le: 18 Mai 2018 11:38
Messages: 7
Alors le WE passé, décidé de passer les 2 jours à la mer. Pas mal de vent au bord de mer et la la sensation de paralysie s'installe autour de l'oreille, la tempe, la mâchoire.
En plus après une heure de marche, mal au pieds, tendons, sensation de brulures en dessous des pieds et boitage. Et à force de boiter ça monte jusqu'à la hanche. Enfin ce qui devait être un moment joyeux tourna vite en calvaire. En intercalant des moments de repos ça allait mieux. En rentrant à l'hotel, le fait de passer du froid au chaud m'a donné des vertiges. Fin d'après-midi j'étais claqué et tôt au lit.

Cela vous semble familier ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 18 Juin 2018 00:52 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 02 Mai 2015 16:14
Messages: 742
Christophe71 a écrit:
Ce n’est qu’a partir de quelques mois que l’on s’apercoit qu’il y a quelque chose de pas normal. Bébé pleurait énormément pendant la première année, un enfer. Plus tard il sera diagnostiqué autiste et une forme de dyspraxie. Bizarement il se plaint de douleurs dans les articulation et il est tout raide et craque dans les articulations. Il a de gros problèmes de concentration. Il va chez le kiné et l’ostéo. Il va à l’école mais ne fais rien en dehors. Cloué devant l’ordi ou fauteuil.

Bonsoir Christophe,

Le lien autisme/Lyme ne fait aucun doute. Je l'ai compris en 2009, à force de fouiner sur les forums américains.
Mon fils a pu guérir de l'autisme en l'espace de 6 mois, grâce à un traitement anti-Lyme and co. La prise en charge a été précoce, à l'âge de 3 ans.
Le déclencheur a été un vaccin, comme pour beaucoup d'enfants autistes. Le ROR, en l'occurrence, qui ne fait pas bon ménage avec un Lyme larvé. D'autres vaccins ont les mêmes effets délétères ...
Je voulais vous adresser ce petit message d'espoir. Vous avez trouvé la bonne piste.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 18 Juin 2018 14:23 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Enregistré le: 24 Jan 2015 13:38
Messages: 2832
Localisation: 93
Bonjour Christophe,

nanounette a écrit:
J'ai connu les mêmes symptômes que toi, je n'étais plus qu'une loque

Moi aussi je n'étais qu'une loque mais Christophe semble avoir mieux résisté: vivre à 60% j'ai encore du mal parfois même après avoir été traitée (avant c'était plutôt 10%: mode survie uniquement)

SpooMy a écrit:
Le lien autisme/Lyme ne fait aucun doute

Je ne pense pas qu'il y ait rien d'établi. Les recherches ont montré des liens avec les infections et aussi avec le microbiote et aussi peut-être génétique. J'ai un frère autiste et nous développons des troubles très similaires, c'est assez étonnant.

Bon courage Christophe,
Flam

_________________
L’obstacle majeur en France, c’est la mentalité de nos facultés de médecine. C’est l’une des plus rétrogrades du monde. Les facultés de médecine valorisent le pouvoir, le silence; elles valorisent la compétitivité entre les médecins ...
Martin Winckler


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : sonia et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Recherche de:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com

 

 

Mentions légales | Media-tiques | France Lyme | Facebook | Twitter | RSS Contact

 

Application iPhone-iPod TouchApplication iPad

 

 

France Lyme France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques. BP 10049 / Arcueil, 94114 La Poste ARCUEIL PDC
SIREN : 509 637 500 • SIRET du siège : 509 637 500 00018 • NAF : 94-99 Z

 

Association reconnue d'intérêt général.