Forum Lyme Francophone

Media-tiques, portail francophone d'informations sur les maladies vectorielles à tiques • France Lyme
Nous sommes le 17 Oct 2018 14:49

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: IRM : hypersignaux ?
MessagePublié: 09 Juin 2006 18:28 
Hors-ligne
nouveau membre
nouveau membre

Enregistré le: 27 Mars 2006 15:27
Messages: 11
Localisation: Paris
J’ai passé une IRM cérébrale.
Résultat : normal en dehors de « 4 petits hypersignaux punctiformes de la substance blanche supratentorielle. »

D’après le centre de radiologie, ces hypersignaux ne seraient « pas évocateurs d’une maladie démyélinisante ». Leur aspect seraient « non-spécifique mais reste compatible avec l’hypothèse de la maladie de Lyme. »

Alors qu’est-ce que c’est un hypersignal ? vous avez des infos ?

Moi j’y comprends rien. Je ne sais même pas si ça doit m’inquiéter (pas envie d’être classée SEP)…


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Juin 2006 18:28 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Jan 2006 21:21
Messages: 1494
Localisation: auvergne
va voir chute des CD27, dans textes intégraux.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Juin 2006 17:34 
Hors-ligne
nouveau membre
nouveau membre

Enregistré le: 27 Mars 2006 15:27
Messages: 11
Localisation: Paris
Merci Lali. :D
J’ai lu ton profil également.
Bon courage pour la suite.


Alors j’ai cherché et ce que j’ai compris, c’est que quelques hypersignaux, ça ne veut pas dire grand-chose :
ce sont des zones anormalement blanches sur l’IRM (les zones noires = les hyposignaux).
En général, ils apparaissent chez les gens âgés. Sans impliquer nécessairement des symptômes.
Même des enfants peuvent en montrer, et ils peuvent disparaître sur quelques mois.

Ils peuvent aussi être un des éléments de diagnostic de la SEP, à certaines conditions, dont le nombre (au moins 9), la dissémination spatiale et temporelle (on voit alors les cicatrices des « poussées » sur l’IRM).
Mais on ne peut pas faire de diagnostic uniquement sur l’IRM : on pourrait avoir des plaques blanches sur son IRM sans avoir de SEP, et à l’inverse, avoir la SEP avec un IRM normal…

Enfin il n’y a pas que la SEP qui induirait anormalement des tâches blanches, il y a d’autres maladies, dont Lyme.

J’ai trouvé 2 articles qui parlent du rapport entre Lyme et hypersignaux (un cas et une étude) :

1- le cas d’un malade de Lyme
« Dossier 2, présenté par C. Sandu (Fondation Ophtalmologique de Rothschild)

Clinique : homme âgé de 52 ans consulte pour baisse de l’acuité visuelle, et troubles sensitifs des membres inférieurs.

Imagerie : IRM : hypersignaux de la substance blanche cérébrale, médullaire, et des nerfs optiques, avec prise de contraste.

Diagnostics différentiels :
Etiologies vasculaire, toxique ou traumatique mais pas de contexte particulier.
Etiologie inflammatoire : maladie démyélinisante, encéphalomyélite aiguë disséminée, lupus, sarcoïdose.
Diagnostic : neuroborréliose .
Maladie inflammatoire déterminée par Borellia burgdorferi, transmise par piqûre de tique, dans des zones d’endémie (Europe et Amérique du Nord).
De pathogénie mal connue, est responsable de lésions inflammatoires de la substance blanche, d’une atteinte des nerfs crâniens et des nerfs périphériques, de vascularite cérébrale et d’accidents ischémiques cérébraux. L’atteinte périphérique intéresse les muscles et les articulations, les yeux (sclérite).
Le diagnostic positif est sérologique : Ig G, Ig M dans le sérum et le LCS.
L’évolution est favorable sous antibiothérapie (céphalosporines ) et corticoïdes.

Pour en savoir plus : - Kaiser R. Neuroborreliosis. J Neurol. 1998 May;245(5):247-55.
- Garcia-Monco JC, Benach JL. Lyme neuroborreliosis. Ann Neurol. 1995 Jun;37(6):691-702.
- Oschmann P, Dorndorf W, Hornig C, Schafer C, Wellensiek HJ, Pflughaupt KW. Stages and syndromes of neuroborreliosis. J Neurol. 1998 May;245(5):262-72.
- Ragnaud JM, Morlat P, Buisson M, Ferrer X, Orgogozo JM, Julien J, Beylot J, Aubertin J. Manifestations neurologiques de la maladie de Lyme. A propos de 25 cas. Rev Med Interne. 1995;16(7):487-94. »


2- une étude
« ATTEINTES CÉRÉBRALES PRÉCOCES DE LA MALADIE DE LYME : LE RÔLE DE L'IRM
X Meyer (Orateur) (1), A Drouet (1), P Ehre (2), Y Billaud (1), P Salamand (3), J Le Berre (1), J-P Martin (4) - (1) Lyon - France, (2) Denicé - France, (3) Septème - France, (4) Décines - France

Objectif : Les atteintes cérébrales précoces de la maladie de Lyme représenteraient de 0,5 à 8 % des cas de neuroborréliose, nous nous proposons d'en analyser la sémiologie IRM, exceptionnellement décrite dans la littérature.

Résultats : L'IRM montre de larges plages d'hypersignal T2 et Flair de la substance blanche occipitopariétale bilatérale, étendues au lobe temporal gauche, non rehaussées après gadolinium, s'accompagnant de dépôts nodulaires d'hémosidérine, sans argument pour une origine ischémique sur la séquence de diffusion, et sans anomalie en angioMR. Le bilan sérologique complet, négatif, est complété d'une sérologie de Lyme, devant la notion de piqûre d'insecte en zone endémique, qui se révélera positive dans le sang et le LCS. L'évolution clinique sera finalement favorable sous antibiothérapie et corticothérapie. La discussion porte sur les hypothèses physiopathologiques, les diagnostics différentiels, la sémiologie IRM des formes aiguës, très différentes de celles rencontrées dans les neuroborrélioses tardives.

Conclusion : Une méningoencéphalite aiguë avec des lésions de leucoencéphalopathie postérieure en IRM doit aussi faire évoquer une neuroborréliose et conduire à la réalisation d'une sérologie de Lyme dans le sang et le LCS. »


A noter que dans les deux cas, la sérologie (de Lyme) positive a été nécessaire pour établir le diagnostic…

Bon ben voilà, je me suis répondu à moi-même : :cavalatete je vais faire un tour à Saint-Anne et je reviens.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Juin 2006 20:20 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Jan 2006 21:21
Messages: 1494
Localisation: auvergne
je sais, j'ai vu déjà.
j'ai potassé autant que la lyme au début.
C pour ça que je sur d'avoir la lyme avant d'avoir la sep, et je ne suis pas le seul, on m'a mis sous antibio depuis 2 mois...
de toute façon, il faut vivre avec, et on a de forte chance de mourrir d'autre chose avant... :D
j'ai fait un gros travail psychologique qui m'aide à voir les choses autrement.
C'est une experience de vie qui est interessante, être poussé à la réflexion de cette manière, qu'on a pas choisie.... il faut prendre le meilleur avant de s'apitoyer sur le mauvais.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: IRM : hypersignaux ?
MessagePublié: 29 Avr 2010 20:53 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Jan 2006 21:21
Messages: 1494
Localisation: auvergne
il n'y a jamais d'IRM sur la colonne seul avant le cerveau pour lyme et toutes ces pathos...
peut être certains auraient des images à la colonne et pas au cerveau????? :hmm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: IRM : hypersignaux ?
MessagePublié: 30 Avr 2010 16:03 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 19 Mai 2006 11:30
Messages: 417
Localisation: franche-comté
moi, je viens d'en passer une pour les cervicales avec un petit souci sur les C5-C6: discopathie dégénérative avec protrusion disco-ostéophytique
Vous m'en direz tant! à ce propos un rhumatologue m'a dit que c'était de l'arthrose, et un généraliste me dit que ça n'a rien à voir avec de l'arthrose, que c'est juste avant l'hernie discale..... quoi croire au juste :hmm , tout ce que je sais, c'est que j'ai mal!!
il y a aussi une discopathie débutante en C6-C7
J'ai fait hier soir une séance de mésothérapie + je ne sais quelle médecine chez le fameux généraliste, mais aujourd'hui, je constate que la douleur s'étend, avant c'était derrière l'épaule gauche jusque dans le bras et la main gauche, maintenant c'est aussi à l'intérieur de l'épaule gauche.....
Rapport avec lyme ? d'après eux non bien sur, moi je ne sais plus quoi penser :mur

_________________
mimija
http://www.francelyme.fr


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: IRM : hypersignaux ?
MessagePublié: 08 Mai 2010 10:27 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 06 Mars 2010 16:59
Messages: 1090
Euh, coucou a tous,

je cherche a comprendre les termes : T2, T1, flair.....et ne trouve pas la rubrique : "textes integraux"...existe-t-elle toujours?? si non, quelqu'un sait-il ou je peux trouver les explications?

Merci et bon weekend :D

_________________
Carpe Diem...

[url= viewtopic.php?f=3&t=2987 mon topo / url]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: IRM : hypersignaux ?
MessagePublié: 08 Mai 2010 14:48 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Oct 2009 17:45
Messages: 343
coucou canelle!

alors je vais tenter d'expliquer les subtilités de la technique d'IRM.
ça va pas être simple...
c'est une science à elle toute seule.

en premier:
il faut savoir que l'IRM fournit des détails anatomiques en fonction de la composition moléculaire des tissus.
plus particulièrement, l'arrangement et l'environnement immédiat de protons = atomes d'hydrogène dans les molécules.

(par comparaison, le scanner, c'est très simpliste comme technique:
c'est juste une question de densité: le contraste se fait selon que les tissus laissent passer les rayons X ou pas.)

l'IRM magnétise et en envoyant des ondes radio d'une certaine fréquence, il récolte des signaux d'ondes en réponse à cette stimulation.

un facteur qui donne le contraste de l'image c'est la teneur en graisse et celle en eau.
ces deux tissus ont des comportements de protons presque "opposés".

il y a plusieurs paramètres de l'impulsion magnétique envoyée:
TR time of repetition et TE time to echo, TI time of inversion et "flip angle".
ces paramètres sont fixés par le radiologue.
en combinant différentes valeurs de ces paramètres, on obtient plein d'images aux contrastes différents.

(... et puis il y a plein de façons d'acquérir les images (gradient echo, fast spin, turbo spin, ....)
bref, tout ça c'est super pointu.
je ne m'y connais pas plus que ça: c'est le domaine d'un physicien/technicien IRM...)


en tout cas, les séquences de base sont:

- la T1:
les tissus graisseux ont un signal hyper-intense. on voit bien les tissus contenant des lipides:
moëlle des vertèbres, tissu sous-cutané, substance blanche de SNC, par exemple.
les tissus aqueux ont un signal hypo-intense.

- la T2:
les tissus aqueux ont un signal hyper-intense.
MAIS aussi les foyers d'inflammation, oedème, cicatrisation avec remaniement des tissus et autres pathologies.
les tissus graisseux sont "foncés" = hypo-intenses et on n'en voit pas les détails.

- la FLAIR:
fluid attenuated inversion recovery.
particulièrement utile en imagerie du SNC: elle permet d'annuler le signal du LCR.
il redevient foncé, alors qu'il est très intense en T2, ce qui peut masquer des lésions à proximité du LCR
donc on reconnaît particulièrement bien les lésions en FLAIR, mieux qu'en T2.


donc en simplifiant:
T1:
tissus graisseux hyper-intense et détaillé.
substance blanche aussi, car les gaines des axones sont composées de lipides.
une anomalie de subst. blanche se voit en hypo-signal.

T2:
la "flotte" et les foyers pathologiques sont hyper-intenses.
s. blanche normale = hypo-intense, car "graisseuse"
les anomalies de s. blanche = hyper-intenses

flair:
signal de la "flotte" annulé.
restent juste les foyers pathologiques
même chose que T2
--> anomalies de s. blanche = hyper-intenses



en T2 et flair, les lésions du tissu cérébral apparaissent donc en hyper-signal.
mais l'IRM fournit des infos telles que la taille du signal T2 ne correspond pas à la taille réelle des lésions.
disons que ça "sur-joue", en amplifiant artificiellement.

c'est pour ça qu'il faut passer en séquence T1.
voir si au même endroit, on retrouve un "trou", manifesté par un hypo-signal.
si c'est le cas, c'est en général que la lésion est "profonde" et responsable d'une structure anatomique anormale.


la plupart des hyper-signaux T2 ne se retrouvent pas en hypo-signal T1.
en particulier pour les lésions lyme ponctuelles.
et c'est bon signe...
c'est un "sur-effet" de la séquence T2 ne correspondant pas à un dégât structurel notable.


euh... ouf...
j'espère que c'est compréhensible ce que je raconte...

bon w-e aussi!
biz et guérissez vite!
alx


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: IRM : hypersignaux ?
MessagePublié: 08 Mai 2010 16:15 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 06 Mars 2010 16:59
Messages: 1090
Ca c'est clair, qu'on va te le donner....et en plus tu es partout a la fois.... :P

alors, en tant qu'eleve pas douee du tout, 1 derniere question: quand le compte-rendu d'1 irm ne fait pas etat des t2, t1, et flair, c'est qu'en t1, il n'y a rien???? :shock:

non, ne craque pas..... :marto

Voila, je me l'envoie toute seule :rouge .....

et je fonce reviser ton post ci-dessus :pfff

Merci :wink:

_________________
Carpe Diem...

[url= viewtopic.php?f=3&t=2987 mon topo / url]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: IRM : hypersignaux ?
MessagePublié: 08 Mai 2010 16:19 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Oct 2009 17:45
Messages: 343
mais non, mais non! :lol:

pas de souci!

en général, pour IRM SNC:
hyper-signaux pathologiques = T2/flair.
si pas de mention d'hypo-signaux = pas d'anomalies en T1.

c'est tout...

bizzz!!
alx


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Recherche de:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com

 

 

Mentions légales | Media-tiques | France Lyme | Facebook | Twitter | RSS Contact

 

Application iPhone-iPod TouchApplication iPad

 

 

France Lyme France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques. BP 10049 / Arcueil, 94114 La Poste ARCUEIL PDC
SIREN : 509 637 500 • SIRET du siège : 509 637 500 00018 • NAF : 94-99 Z

 

Association reconnue d'intérêt général.