Forum Lyme Francophone

Media-tiques, portail francophone d'informations sur les maladies vectorielles à tiques • France Lyme
Nous sommes le 21 Juil 2018 13:02

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 24 Mai 2013 17:09 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 12 Mai 2013 18:36
Messages: 1672
Bonjour a tous!

Certains d´entre vous s´interrogent peut-etre sur la raison de la faible reponse de beaucoup de malades chroniques aux antibiotiqes classiques, je me permets de faire part ici de mes reflexions (basees sur la lecture de beaucoup d´etudes et d´articles scientifiques) sur ce sujet delicat.

Les antibiotiques classiques (tetracyclines, macrolides, cephalosporines) ont leur limite dans le traitement de cette maladie pour les raisons suivantes:

1) Temps de regeneration/division tres long de la bacterie: Borrelia burg. se divise toutes les 12-24 heures au lieu de 20-30 minutes pour les streptocoques (par ex.).Or les AB ne peuvent agir sur la bacterie qu´au moment ou elle se divise, pas dans sa phase "dormante".

En traitant des streptoccoques avec un AB pendant 10 jours, on peut agir sur environ 480 cycles de reproduction de la bacterie et eliminer ainsi quasiment toutes les bacteries presentes dans le corps.

Division toutes les 30 minutes = 2 divisions par heure = 48 divisions par 24 heures= 480 divisions en 10 jours.

Si on applique cette regle au traitement de la Borrelia burg., alors il faudrait theoretiquement 8 a 18 mois pour agir autant de fois (480 fois) sur les bacteries:

1 division toutes les 12 heures = 2 divisions par 24 h = 60 divisions par mois = 480 divisions en 8 mois

1 division toutes les 24 heures = 1 division par 24 h = 30 divisions par mois = 480 divisions en 16 mois

Et cette action ne vaut que pour les formes spirochetales, par pour les formes dormantes cystiques (round bodies)!

2) Formes persistantes dites cystiques: les AB habituels n´ agissent pas ou mal sur les formes persistantes dites cystiques.Au contraire d´apres les observations in vitro (entre autres du Prof.Eva Sapi, mais aussi d´autres chercheurs), les tetracyclines, les cephalosporines, les betalactames (amoxcilline) favorisent meme la transformation des formes spirochetales en formes cystiques!

D´apres les observations du Prof.Eva Sapi seuls 3 ABs agissent bien contre les formes cystiques in vitro:
*Tinidazole
*Metronidazole (moins bien que Tinidazole)
*Hydroxycholoroquine a haute dose (a trop faible dose il n´a pas d´action sur les cystes) (resultats d´observations in vitro non publiees)

Le probleme: personne ne sait si ces ABs agissent aussi bien in vivo contre ces formes cystiques.Tigecycline agit bien contre les formes spirochetales, cystiques et les biofilmes, MAIS une etude in vivo sur des souris a montre la persistence de la bacterie apres une antibiose.

3)Colonies de bacteries vivant dans des biofilmes: les AB habituels n´agissent pas sur les biofilmes et ne peuvent pas atteindre les bacteries qui se trouvent dans ces biofilmes.Exception: tinidazole et metronidazole, du moins in vitro.

Or les biofilmes sont consideres comme la principale cause de resistence aux ABs et de persistance des bacteries apres antibioses dans les infections chroniques (pas seulement Lyme chronique).Ils sont tres difficiles a eliminer (y compris dans la bouche-> plaque, ou d´ailleurs vit aussi une spirochete Treponema denticola)

Voila pour moi (et pour des chercheurs comme Prof.Eva Sapi, etc) les raisons principales de la difficulte d´eradiquer les borrelies avec des ABs.

Pour y arriver, il faudrait traiter un malade non stop pendant 1-2 ans en etant sur d´utiliser des AB agissant sur toutes les formes de borrelies, donc n´agissant pas seulement sur les formes spirochetales en train de se multiplier, mais agissant aussi sur les formes cystiques et les bacteries vivant en colonies dans les biofilmes.

4) J´oubliait le fait que certaines borrelies vivent en milieu extracellulaire (surtout au stade 1, 2), d´autres en milieu intracellulaire (surtout stade chronique).Or certains AB n´agissent qu´en milieu extracellulaire (cephalosporines, betalactames) et ne peuvent donc pas atteindre les spirochetes vivant en milieu intracellulaire et certains AB (tetracyclines, macrolides) n´agiraient qu´en milieu intracellulaire.

5)Il y aussi le probleme des borrelies vivant dans le cerveau et le fait que tres peu d´AB puissent penetrer la barriere sang-cerveau (minocycline a 40%).

Voila...c´est bien triste, mais c´est la realite actuelle.Donc il y a encore un enorme besoin de recherche in vitro et in vivo.

Tres interessants les resultats du Prof Sapi (elle meme malade, en remission apres un traitement avec le protocolle du Dr.Lee Cowden):

Infect Drug Resist. 2011; 4: 97–113.

Published online 2011 May 3. doi: 10.2147/IDR.S19201

PMCID: PMC3132871

Evaluation of in-vitro antibiotic susceptibility of different morphological forms of Borrelia burgdorferi

Eva Sapi,1 Navroop Kaur,1 Samuel Anyanwu,1 David F Luecke,1 Akshita Datar,1 Seema Patel,1 Michael Rossi,1 and Raphael B Stricker

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3132871/

An in vitro evaluation of antibiotic susceptibility of two morphological forms of Borrelia burgdorferi

Kaur Navroop M.S.1,Datar Akshita B.S.1, Luecke David F B.S. 1, Sapi Eva Ph.D1

Lyme Disease Research Group, Department of Biology and Environmental Sciences, University of New Haven, CT, 06516

http://www.newhaven.edu/257045.pdf

Citer:
All the drugs tested resulted in significant reduction of spirochete population of Bb, when administered alone or in combination but some of the drugs like doxycycline and plaquenil significantly increased the cyst forms of Bb.

Combination of different antibiotics such as doxycycline with metronidazole, tinidazole and nitazoxanide was ~30% more effective in killing spirochete Bb and ~ 60% more effective in opening cyst of Bb than single treatment.

Among all the single and combinations of antibiotics tested combination of doxycycline with tinidazole has found to be most
effective in killing both spirochete and cystic forms of Bb


-> Doxycycline et hydroxycholoroquine seuls favorisent la formation de cystes.
->La combinaison doxycycline+ nitridazole etait la plus efficace pour eradiquer les formes spirochetales et cystiques en meme temps.

Effective Antimicrobials for the Different Forms of Borrelia burgdorferi

Priyanka A.S Theophilus M.S.1,Divya Burugu B.S.1, Akhila Poururi B.S.1, Daniel S Phillips B.S.1, David F. Luecke B.S.1,
Eva Sapi Ph.D1

Lyme Disease Research Group, Department of Biology and Environmental Sciences, University of New Haven, CT, 06516

http://www.newhaven.edu/475553.pdf

Citer:
HCQ at high concentration (20 μg/ml) reduced the spirochete forms by 40% and the round bodies by 82%.
(...)
When quantitative effects on biofilm were evaluated, the four antibiotics reduced the formation of colonies by 29‐37%.
(...)
Following treatment with other antibiotics, viable organisms were detected in 70‐80% of the biofilm.


-> Les AB testes ne detruisent que 29-37% des biofilmes.
->70-80% des bacteries dans les biofilmes restants apres antibiose sont encore vivantes (les AB ne detruisent donc que 20-30% des bacteries vivant dans les biofilmes, certainement celles vivant en surface de la colonie).

Ses resultats in vitro sur les produits phyto de Nutramedix Samento et Banderol:

In Vitro Effectiveness of Samento and Banderol Herbal Extracts on the Different Morphological Forms of Borrelia Burgdorferi

by Akshita Datar, Navroop Kaur, Seema Patel, David F. Luecke, and Eva Sapi, PhD

Lyme Disease Research Group
University of New Haven

http://www.townsendletter.com/July2010/sapi0710.html

-> Samento (ecorce d´Uncaria tomentosa) et Banderol (racine d´Otoba) sont efficaces in vitro pour detruire aussi bien les formes spirochetales que les formes cystiques et les formes vivant dans les biofilmes.
->Question sans reponse: ces extraits phytotherapeutiques agissent-ils aussi bien in vivo? Ont-il une action intracellulaire? Penetrent-ils la barriere sang-cerveau? Des experiences positives chez des malades chroniques de Lyme (comme le Prof.Sapi) vont dans ce cens, mais des etudes in vivo avec des resultats probants manquent encore.

Prof.Sapi est en train de tester les autres produits phytotherapeutiques du protocole du Dr.Lee Cowden (medecin US).

Bises et bon retablissement
Framboise

_________________
Bises et bon retablissement!
Framboise


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Mai 2013 20:02 
Donc si je suis ta logique framboise, suffirais de nous mettre dans un état "végétatif" et d'ensuite nous perfuser sous antibios pendant 1 à 2 ans pour être guérie ?

Végétatif je veut dire comme dans le "coma" ça permettrai de pas subir les inconvénients du traitement type herx....

Un genre de "big" protocole le tout en étant "endormie" bon je dit ça et serais prêt à le faire uniquement si garantie de guérison derrière bien sure :)


Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Mai 2013 20:37 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 12 Mai 2013 18:36
Messages: 1672
Dans le coma sous perf pendant 2 ans!!!! :mrgreen:

J´imagine la tete du toubib si tu lui demandes une telle therapie!!!

Eh Doc, j´ai trouve la methode miracle! :idea

Le doc: :cavalatete

Bon, treve de plaisanteries....

Non, ce que je veux dire, c´est que que les antibioses actuelles ne peuvent pas etre assez efficaces pour eliminer toutes les borrelies car souvent elles ne contiennent pas d´ AB qui agissent efficacement sur les formes cystiques et les biofilmes.

Exemple: minocycline + hydroxycholoroquin (que j´ai pris pendant 6 mois)-> minocycline agit bien contre les formes spirochetales, mais pas contre les cystes et les biofilmes.Hydroxycholoroquine augmente l´efficacite de minocycline (en alcalisant la cellule), mais n´agit pas sur les cystes s´il est trop faiblement dose (j´avais calcule une fois avec un patient sur la base de l´etude in vitro de Brorson que pour avoir la meme concentration in vivo qu´in vitro dans l´experience il fallait prendre au moins 400 mg/jour, voire plus->sans garantie!-> or HCQ est generalement prescrit a raison de 200 mg/jour).Cette combinaison (classiquement precrite par les medecins membres de la DBG en Allemagne depuis des annees) n´agit donc apparemment que sur les formes spirochetales, mais ne detruit pas la majorite des cystes et des biofilmes.

Resultat: le patient a des herxs (je sais de quoi je parle!!!!), a cause de la destruction massive des formes spirochetales se divisant, mais les formes "dormantes" (cystes) ou bien "cachees" (colonies dans les biofilmes) resistent en grande partie au traitement.Amelioration possible des symptomes (en cas de co-infections sensibles a la minocycline meme disparition), mais rechute apres traitement.Un scenario que je lis et relis sur les forums.

Que faudrait-il faire pour que les antibioses soient plus efficaces, detruisent toutes les formes de borrelies, donc un maximum de bacteries: rajouter a une telle combinaison des AB agissant efficacement contre les cystes et les biofilmes, par ex. tinidazole ou metronidazole et/ou Samento/Banderol (Nutramedix).

Par ex: minocycline + hydroxychloroquin + tinidazole.

Ou: doxycycline + hydroxychloroquin + metronidazole

Ou: clarythromycine + hydroxychloroquin + tinidazole

Ou: tinidazole (puisqu´il agit d´apres Sapi bien contre les formes spirochetales)

Ou: minocycline + artemisia (le Dr.K, Allemagne remplace l´HCQ par cette plante) + Samento/Banderol

Etc.Juste des exemples, pas de modeles de prescritions!

Le Dr.K a fait l´experience (mais aussi le Dr.Horowitz qui en parlait a un congres a Toulouse) que les combinaisons d´AB marchent beaucoup mieux que les monotherapies.Pourquoi? Parce qu´elles agissent mieux sur toutes les formes? Tres probablement.Mais aussi parce qu´elles atteignent mieux les borrelies la ou elles se trouvent, dans le cerveau et systeme nerveux (minocycline, ceftriaxon), dans les muscles et articulations (azithromycine, clarithromycine), dans les biofilmes (tinidazole, metronidazole) et les formes enkystees (tinidazole, metronidazole).

Le succes du traitement depend probablement aussi du nombre de bacteries presentes, de la duree, du nombre de bacteries vivant enkystees, dans les biofilmes, de l´etat du systeme immunitaire du patient, de la presence ou non de co-infections, qui eventuellement exigent d´autres AB (babesia, bartonella en particulier).

Je pense que si les medecins ont enfin compris ca, ils pourront augmenter nettement l´efficacite du traitement.

Moi je vais encore plus loin: je pretends qu´une partie des malades soignes au stade precoces ne guerissent pas parce que l´AB prescrit n´agit pas sur les formes enkystees.Je suis sure qu´on eviterait des cas chroniques comme le mien si on ajoutait a doxycycline ou minocycline (en cas de maux de tete) tinidazole ou metronidazole pour eradiquer tout de suite les formes cystiques.

Et quand on sait que la prise de docycycline juste apres la piqure de tique empeche 87% de developpement de la maladie, je trouve scandaleux que les autorites publiques ne recomandent pas cette mesure simple et peu couteuse.

Bises
Framboise

_________________
Bises et bon retablissement!
Framboise


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Mai 2013 23:10 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Août 2010 19:03
Messages: 7429
Localisation: bourgogne
si vous lisez bien Burrascano............vous apprendrez que les atb ne marchent pas
si on a une insuffisance hypophysaire
ou au niveau de l'hypotalamus etc....

s'il y a un blocage reste à travailler là dessus

si les médecins donnent des cures d'antibios pulsées et avec plusieurs atb à la fois il y a une bonne raison !

de toute façon des que le bactérie se sent agressée , hop : forme kystique
et il lui faut 1 h seulement
donc pas beaucoup de bactéries tuées


les biofilms peuvent être détruits par les enzymes proléolitiques ( pour moi c'est la serrapeptase )
mais il y a de nombreuses autres enzymes

il est plus facile de se débarrasser de ce lyme si on ne laisse pas de répit aux bactéries
à chaque arrêt atb , je traque avec artemisia annua , defens nat et aussi EPP

si vous ne soutenez pas votre système immunitaire qui est la CLEF de la guérison , pas moyen de guérir
si vous ne détoxifiez pas , vous laissez la borrélie vous empoisonner
si vous ne faites pas attention à l'alimentation....
si vous fumez les biofilms dans la plaque dentaire se multiplient

bien étudier la stratégie de la bactérie et le fonctionnement de son corps permet de lutter

_________________
Et si tout le monde adhérait à l'association ET devenait bénévole ce serait bien non ?
http://www.forumlyme.com/phpBB3/viewtopic.php?f=3&t=3325

mon blog 12 000 articles sur les MVT
http://droopyyoupi.blogspot.fr
pour trouver quelque chose , taper droopyyoupi + le mot dans google ça va plus vite !

lien IHERB ici que GLOBALMAIL pour la livraison


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Mai 2013 23:41 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 13 Mai 2013 10:37
Messages: 287
Je confirme ce que dit Annie,

pour moi, pas de répit dans la lutte contre les bactéries depuis 2008,

la serrapeptase m' a provoqué de beau herx et a bien dékysté (pratiquement sur 5 mois) et continue encore après l'arrêt...sans doute des parois de biofilms fragilisées qui craquent...

en parrallèle non stop, mélange d'huiles essentielles pour les bactéries 'hors cerveau" + autre mélange d'huiles essentielles passant la barrière encéphalique...j'ai bien dégusté avec ce dernier mais j'ai tenu bon....progrès neuros énormes.

là, je n'ai jamais été aussi bien de ma vie!!! il reste la fatigue mais peu de signes violents et des coups de mou avec moral mou aussi.

donc idem je suppose pour les antibios:
> nécessité de dékyster
> nécessité de franchir la barrière encéphalique
> avec le souci supplémentaire d'accoutumance de la bactérie à certains types d'antibios.
> booster le SI en parallèle

Un truc qui n'engage que moi: les kystes formant les biofilms peuvent contenir globalement: bactéries, virus, cellules cancéreuses et métaux lourds...imaginez que tout cela repasse dans le sang! d'où nécessité d'être au top en face côté SI. :ouin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Mai 2013 23:49 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 12 Mai 2013 18:36
Messages: 1672
annie a écrit:
si vous lisez bien Burrascano............vous apprendrez que les atb ne marchent pas
si on a une insuffisance hypophysaire
ou au niveau de l'hypotalamus etc....


Hum...une insuffisance hypophysaire ou de l´hypothalamus, c´est une maladie TRES tres rare.99,99% des malades de Lyme n´ont probablement aucun probleme avec ces glandes (mon amie a eu une insuffisance hypophysaire a la suite d´une hemoragie interne-suite d´une cesarienne ratee).

Ce qui est sur, c´est qu´une telle insuffisance ne peut etre que diagnostiquee par un medecin et qu´elle doit etre rapidement traitee par un traitement hormonal (le patient recoit toutes les hormones que ses glandes-thyroide, glandes parathyroides, glandes surrenales, glandes sexuelles-ne produisent plus: hormones thyroidiennes, cortisol, ostrogenes, etc.).


Par contre il es bien possible qu´une maladie autoimmune de la thyroide (Hashimoto) cohabite avec une maladie de Lyme et soit responsable de la fatigue et autres symptomes (faiblesse generale, manque de concentration, etc.).Un manque de VitB12, de fer, de VitD (faiblesse du systeme immunitaire, allergies, mais aussi douleurs osseuses, musculaire, faiblesse musculaire, etc) peuvent egalement etre responsables de symptomes attribues a Lyme.

Citer:
de toute façon des que le bactérie se sent agressée , hop : forme kystique
et il lui faut 1 h seulement
donc pas beaucoup de bactéries tuées


->lire les etudes de Prof.Sapi-> tinidazole, metronidazole et en phyto Samento et Banderol agissent bien contre les cystes!

Citer:
les biofilms peuvent être détruits par les enzymes proléolitiques ( pour moi c'est la serrapeptase )
mais il y a de nombreuses autres enzymes


Malheureusement, c´est tres hypothetique.Dans une experience in vitro du Prof.Sapi Nattokinase n´etait pas en mesure de reduire les biofilmes de Borrelia burgdorferi:

http://www.newhaven.edu/475520.pdf

Mais evidemment cela peut se derouler autrement dans le corps, qui est autrement plus complexe qu´une boite de Petri.

_________________
Bises et bon retablissement!
Framboise


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Mai 2013 00:04 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 12 Mai 2013 18:36
Messages: 1672
citibof a écrit:

Un truc qui n'engage que moi: les kystes formant les biofilms peuvent contenir globalement: bactéries, virus, cellules cancéreuses et métaux lourds...imaginez que tout cela repasse dans le sang! d'où nécessité d'être au top en face côté SI. :ouin



Petite correction: les "kystes" ne sont pas des amas de bacteries, virus, metaux lourds, mais une forme particuliere (round bodies = corps ronds) que peuvent prendre les formes spirochetales mobiles (en forme de tire-bouchon) pour se proteger des attaques d´un milieu hostile.

Et les les formes "rondes" ne "forment" pas les biofilmes, ce sont 2 choses differentes.Le biofilme est une matrix gelatineuse qui englue les colonies de borrelies et qui les protege de l ´attaque des cellules du systeme immunitaire et des antibiotiques.

Voici quelques photos des kystes et de biofilmes pour mieux comprendre:

*Biofime:

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/article ... 048277.pdf

http://www.youtube.com/watch?v=a4uNDWdChM8

http://www.dr-hopf-seidel.de/mediapool/ ... 8-1-13.pdf

-> P.22

*Formes cystiques:

http://www.dr-hopf-seidel.de/mediapool/ ... 5-2013.pdf

P.16-> 22

_________________
Bises et bon retablissement!
Framboise


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Mai 2013 00:20 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 13 Mai 2013 10:37
Messages: 287
je me suis mal exprimée en effet les formes "kystes" des borrélies s'accoquinent dans les biofilms avec les métaux lourds, virus...

cf les travaux de Mac Donald, il y a beaucoup de sites sur ce sujet, c'est là que c'est le mieux expliqué. avec photos, schémas et videos à l'appui.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Mai 2013 00:27 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 13 Mai 2013 10:37
Messages: 287
Framboise, nous sommes tout à fait d'accord.

un lien intéressant, en français, extrait du site très complet Lyme Santé Vérité:

http://www.lyme-sante-verite.sitew.com/ ... elia_B.pdf

bien dérouler le tout


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Mai 2013 00:40 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 12 Mai 2013 18:36
Messages: 1672
Oui, je comprends ce que tu voulais dire.

Mais dans les biofilmes vivent apparemment des formes spirochetales.

Je pense que les cystes sont plutot la reaction des formes spirochetales planctoniques ("nageant" librement) dans des conditions hostiles (attaque d´AB par ex.).

Protegees par le gel impenetrable du biofilme, les borrelies n´ont pas besoin de se transformer en formes cystiques.

Enfin, ca n´a pas d´importance...

Interessant ici aussi a partir de la p.44:

http://dlst.ujf-grenoble.fr/data/cours/ ... 153032.pdf

Citer:
Sous forme planctonique, les bactéries :
•peuvent être éliminées par les mécanismes de défense naturels (anticorps, phagocytes…)
•restent sensibles aux antibiotiques

Si les conditions sont réunies, les bactéries peuvent adhérer entre elles avant d’être éliminées par les systèmes de l’hôte.
Elles forment un biofilm notamment sur une surface inerte.
Cette communauté, sessile, est résistante aux anticorps, aux phagocytes et aux antibiotiques.

Le biofilm étant reconnu comme un corps étranger, la réponse immunitaire est activée.
Les anticorps reconnaissent certains épitopes des bactéries et des molécules sécrétées (TPS, lectines, Cup, …)
Les phagocytes sont attirés.
La phagocytose est inopérante sur le biofilm mais les enzymes phagocytaires sont libérées localement.

La réponse immunitaire est inefficace.
Les enzymes phagocytaires vont endommager les tissus autour du biofilm et entraîner une réponse inflammatoire chronique
Cycle d’autodestruction des tissus.
Des bactéries planctoniques vont essaimer du biofilm.
Cette libération peut être la cause d’une dissémination de l’infection et d’une infection aiguë dans un tissu voisin.


On comprend pourquoi dans une maladie infectieuse chronique il se produit des inflammations locales au niveau d´adhesion des biofilmes (par ex. articulations) avec une surstimulation du systeme immunitaire, qui cependant reste inapte a eradiquer l´infection car les cellules du systeme immunitaire ne peuvent pas atteindre les bacteries "engluees" et donc protegees dans le biofilme.

Certains pensent que les poussees de Lyme toutes les 4 semaines ne seraient pas du a la division des bacteries mais au rythme auquel les biofilmes se dissolvent, provoquant regulierement une liberation de millions de spirochetes, qui sont alors attaquees massivement par le SI, ce qui provoque une recrudescence massive des symptomes d´inflammation.

C´est effrayant de penser que nous ayont de telles colonies dans notre corps, mais d´un autre cote c´est egalement fascinant.

_________________
Bises et bon retablissement!
Framboise


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Mai 2013 00:57 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 12 Mai 2013 18:36
Messages: 1672
citibof a écrit:
Framboise, nous sommes tout à fait d'accord.

un lien intéressant, en français, extrait du site très complet Lyme Santé Vérité:

http://www.lyme-sante-verite.sitew.com/ ... elia_B.pdf

bien dérouler le tout


J´´ai tout lu...pas mal! Meme si je ne pense pas que l´on puisse attribuer tel und tel symptome a telle forme.

Mais ce qui sur, c´est que:
*les borrelies se protegent des attaques du SI et des AB en ce transformant en formes cystiques, lesquelles ne peuvent etre attaquees que par certains AB
*elles vivent en colonies dans un gel qui les protegent egalement de ces attaques.

Un traitement efficace doit donc attaquer toutes ces formes:spirochetales planctoniques, cystiques, vivant dans les biofilmes.

Ce qui est interessant, c´est que certains composes de plantes sont capables d´empecher la formation de biofilmes ou de les dissoudre.Certains composes (comme l´allicine) sont capables de perturber la communication entre les bacteries (le quorum sensing).C´est le cas en particulier de certaines huiles essentielles.C´est ce qui me fait penser qu´une medecine integrative combinant les effets des antibiotiques et des extraits de plantes (immunomodulateurs, antiinflammatoires, anti quorum sensing, anti biofilmes, anti cystiques) pourrait etre tres efficace pour combattre des infections chroniques.

_________________
Bises et bon retablissement!
Framboise


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Mai 2013 05:20 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Avr 2013 17:53
Messages: 115
Merci Framboise pour cette belle synthèse.

Faut vraiment être réalistes et prendre notre mal en patience, c'est à "ALIEN" que l'on a à faire!

Espérons que les recherches sur la destruction des biofilm avance, surtout in vivo.

Dans l'espace (médical) y a t'il quelqu’un qui nous entend crier ??!

_________________
Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts
( mais ça peut nous mettre une sacré raclée ! )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Mai 2013 14:56 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 12 Mai 2013 18:36
Messages: 1672
KLAATU a écrit:
Merci Framboise pour cette belle synthèse.


Avec plaisir! :-D

Citer:
Faut vraiment être réalistes et prendre notre mal en patience, c'est à "ALIEN" que l'on a à faire!


Oui, il faut etre realiste, regarder la realite en face.Cela ne sert a rien de mettre la tete sous le sable.

Pour Alien: je croi que le gros probleme a l´heure actuelle, c´est que la plupart des medecins ne sont PAS DU TOUT au courant des mechanismes de persistence de ces bacteries, en particulier les formes cystiques et les biofilmes.Beaucoup (la majorite) croient qu´ils ont a faire a une bacterie genre streptococcoque qui disparait en 2 semaines d´AB.D´ou leur incredulite lorsque le malade apres ces 2 semaines continuent a se plaindre de fatigue, douleurs, etc.La, c´est l´incomprehension totale, le malade est envoye chez des specialistes et si ceux-ci ne trouvent rien, le diagnostique "psychosomatique" tombe, laissant le malade sans traitement approprie.

Les medecins ne savent pas non plus que la bacterie se regenere tres lentement et que seul un traitement long terme peut eradiquer toutes les bacteries.

Citer:
Espérons que les recherches sur la destruction des biofilm avance, surtout in vivo.


Oui, elles avancent, mais a petits pas, car il y a trop peu de chercheurs qui travaillent sur ce probleme.
Prof.Sapi disait dans une interview que la plupart des chercheurs aux USA ne connaissent rien a Lyme et ne s´y interessent pas.
Elle meme est specialisee dans la recherche sur le cancer.C´est sa propre maladie qui a ete a l´origine de ses travaux sur Lyme (elle a cree le Lyme Research Group a l´universite de New Haven).Elle m´a ecrit qu´elle a un budget tres limite, ce qui freine enormement la vitesse des travaux de recherche du groupe.Pour pouvoir s´offrir un nouveau microscope, elle a ete obligee de lancer une demande de dons.Cela montre toute la misere actuelle dans ce domaine.

Citer:
Dans l'espace (médical) y a t'il quelqu’un qui nous entend crier ??!


Oui, Eva Sapi, les medecins de l´ILADS, de la DBG et quelques irreductibles francais!

Bises
Framboise :mouak

_________________
Bises et bon retablissement!
Framboise


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Mai 2013 16:48 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Août 2010 19:03
Messages: 7429
Localisation: bourgogne
contente que vous ayez mis le lien de mon amie Marie avec laquelle je partage beaucoup de recherches .
Vous pouvez également trouver toutes vos recherches sur les 1600 articles de mon blog
j'y poste chaque jour tous les derniers articles sortis
pour plus de facilité taper droopyyoupi + burrascano par exemple

http://droopyyoupi.blogspot.fr/

_________________
Et si tout le monde adhérait à l'association ET devenait bénévole ce serait bien non ?
http://www.forumlyme.com/phpBB3/viewtopic.php?f=3&t=3325

mon blog 12 000 articles sur les MVT
http://droopyyoupi.blogspot.fr
pour trouver quelque chose , taper droopyyoupi + le mot dans google ça va plus vite !

lien IHERB ici que GLOBALMAIL pour la livraison


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Mai 2013 23:07 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 13 Mai 2013 10:37
Messages: 287
Merci Annie pour le lien de ton blog!

je vais m'y coller sérieusement.

Côté formation actuelle des toubibs:
la fille d'une de mes amie a eu une formation d'une demi-heure sur la borréliose, pendant son avant dernière année de médecine. Elle a décroché son diplôme l'an dernier.

Je l'ai invitée à prendre le thé un après midi et j'ai découvert qu'elle ne connaissait même pas le mot "biofilm". Comme elle est très ouverte et surtout comme elle a fini par me croire en me voyant pas toujours au top ces dernières années....je lui ai fait un cours sur le processus de vie de cette bactérie et sur les biofilms!!!!

le monde à l'envers, mais quand on tient un toubib pas pédant, il ne faut pas le lâcher.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Recherche de:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com

 

 

Mentions légales | Media-tiques | France Lyme | Facebook | Twitter | RSS Contact

 

Application iPhone-iPod TouchApplication iPad

 

 

France Lyme France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques. BP 10049 / Arcueil, 94114 La Poste ARCUEIL PDC
SIREN : 509 637 500 • SIRET du siège : 509 637 500 00018 • NAF : 94-99 Z

 

Association reconnue d'intérêt général.