Forum Lyme Francophone

Media-tiques, portail francophone d'informations sur les maladies vectorielles à tiques • France Lyme
Nous sommes le 19 Juil 2018 12:31

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 05 Juin 2013 00:02 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 11 Avr 2013 11:51
Messages: 142
Bonsoir,

Fin de ma première période d'antibiothérapie, plus que bénéfique, si certains symptômes sont toujours là et n'ont pas "bougé", d'autre vont mieux et je me redécouvre !

Cela me laisse donc un peu de répit pour analyser tout ça. Discussions faites sur mon comportement auprès de mes proches et dans le lot, apparaissent des mots ou phrases tels que :

* fermée
* j'écoute mais ne comprend pas (moi je le savais mais je ne savais pas que ça se voyait :lol: )
* angoissée a la moindre sortie ou changement

et pour finir, en parlant de tout ça, une personne me parle du syndrome d'Asperger ou de troubles autistiques. Renseignements pris, j'en ressort ceci :

- Je ne sais pas si ce lien a déjà été présenté ici (si tel est le cas, d'avance toutes mes excuses) : http://www.youtube.com/watch?feature=pl ... 5c_L0-yB4w

- En consultant des liens "sérieux", j'ai aussi trouvé cela (le lien du site en dessous:

"Les principales perturbations des sujets atteints d’autisme de «haut-niveau » ou du SA touchent la vie sociale, la compréhension et la communication. Ces troubles sont la conséquence d’une anomalie de fonctionnement des centres cérébraux dont la fonction est de rassembler les informations de l’environnement, de les décoder et de réagir de façon adaptée. Le sens des mots, la compréhension et la communication sont affectés. Le sujet a des difficultés à décoder les messages qui lui arrivent (il paraît submergé par la «cacophonie » de l’environnement), et à adresser clairement ses propres messages à ceux qui l’entourent.

Il est dispersé dans l’espace, déphasé dans le temps, dépassé par les échanges, et sa communication maladroite et hésitante se perd le plus souvent dans des tentatives avortées.

Pour être moins dispersé, il se concentre sur les détails ; pour être moins déphasé, il se complaît dans les routines ; ses échecs de
communication avec les autres l’amènent à une concentration exclusive sur lui-même, sans pour autant le satisfaire (d’après G. LELORD).

Les atteintes peuvent être plus ou moins sévères selon les personnes.


Les patients atteints du syndrome d’Asperger sont étonnants de par leur culture générale et leur intérêt dans un domaine spécifique dans lequel ils excellent.

Le vrai problème : leurs difficultés d’intégration au sein de notre société.

Leurs troubles du comportement par leurs rites, leur résistance au changement et leurs angoisses qui peuvent en découler, leur préoccupation circonscrite à un ou plusieurs centres d’intérêts, leur langage le plus souvent recherché et riche en vocabulaire, leur mémoire …

Tout ceci déconcerte. Ce sont des patients excentriques et bizarres.


Voici le lien pour cette page : http://www.asperger-integration.com/syn ... erger.html


Me voici donc devant vous ce soir afin de savoir ce que vous en pensez. Tout ceci rentre dans "nos" troubles neuro mais certains d'entre vous ici ont-ils poussé un peu plus loin la recherche ?

Merci d'avance et bonne nuit a vous


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 00:09 
Hors-ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 14 Déc 2007 22:03
Messages: 4050
Localisation: près de carcassonne 11
Est-ce que tu trouves des infos ici : viewtopic.php?f=96&t=896 ? :ensemble

_________________
topo


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 00:12 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Août 2010 19:03
Messages: 7425
Localisation: bourgogne
je connais quelqu'un qui est Asperger et qui a lyme

_________________
Et si tout le monde adhérait à l'association ET devenait bénévole ce serait bien non ?
http://www.forumlyme.com/phpBB3/viewtopic.php?f=3&t=3325

mon blog 12 000 articles sur les MVT
http://droopyyoupi.blogspot.fr
pour trouver quelque chose , taper droopyyoupi + le mot dans google ça va plus vite !

lien IHERB ici que GLOBALMAIL pour la livraison


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 00:21 
Je me retrouve la dedans :

"Les patients atteints du syndrome d’Asperger sont étonnants de par leur culture générale et leur intérêt dans un domaine spécifique dans lequel ils excellent.

Le vrai problème : leurs difficultés d’intégration au sein de notre société.

Leurs troubles du comportement par leurs rites, leur résistance au changement et leurs angoisses qui peuvent en découler, leur préoccupation circonscrite à un ou plusieurs centres d’intérêts, leur langage le plus souvent recherché et riche en vocabulaire, leur mémoire …

Tout ceci déconcerte. Ce sont des patients excentriques et bizarres."

Mais de la à dire que je suis autiste !!! moi les soucis neuro se sont déclenché du jour au lendemain avec tout le reste d'ailleurs, et pour avoir vue 2 psychiatre quand j'ai été hospitalisé, les 2 mon dit au bout de 10 minute que j'avais aucun souci psy, ça n'a pas empèché leur collègues interniste d'insisté sur le coté psy alors que c'était basé sur aucun fondement scientifique lol

Et puis il y a des études qui tendent à dire que l'autisme serait dans certains cas lié à des infections d'origines bactériennes, Luc Montagnier par exemple explique bien cela, d'ailleurs demandé aux médecins qu'elle est la cause de l'autisme... ils sont la plus part incapable de vous expliquer le pourquoi du comment...


Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 00:31 
reportage sur l'autisme et la piste bactérienne :

http://www.youtube.com/watch?v=va7gebZlp7c


Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 00:52 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Août 2010 19:03
Messages: 7425
Localisation: bourgogne
celui que je connais a été aussi soigné pour soi disant problèmes psy et mis sous fortes doses d'AD

heureusement que sa psychiatre lui a trouvé lyme

http://chronimed.over-blog.com/article-97778243.html
autisme et piste microbienne Pr Montagnier
[url]
http://chronimed.over-blog.com/article- ... 85413.html[/url]
flore bactérienne dans l'autisme

_________________
Et si tout le monde adhérait à l'association ET devenait bénévole ce serait bien non ?
http://www.forumlyme.com/phpBB3/viewtopic.php?f=3&t=3325

mon blog 12 000 articles sur les MVT
http://droopyyoupi.blogspot.fr
pour trouver quelque chose , taper droopyyoupi + le mot dans google ça va plus vite !

lien IHERB ici que GLOBALMAIL pour la livraison


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 01:02 
Pour moi la psychologie n'est pas une "science" je dit pas que ça ne peut pas aider, j'ai eu le cas d'une personne très proche dépressive donc je sais bien ce que c'est...

D'ailleurs avant les psy il y avais les curés etc... la confession c'était des genre de psy à leur manière....

Moi je pense que lyme ou les infections bactériennes ou tout simplement le fait d'être malade peuvent provoquer de la dépression mais pas l'inverse, parce que si c'était aussi simple suffit de prendre un traitement pour la dépression et ont serait sensé guérir et plus avoir de symptômes, hors ce n'est pas le cas...

C'est un peu comme quand ont nous fait croire que c'est le tabac qui provoque les cancers, trop facile, le tabac donne le cancer ok, mais comment expliquer l'explosion de ces dernières décennies ?
ça permet juste de trouver une excuse pour pas remettre en cause notre mode de vie pourri, le psy c'est pareil un moyen de cacher certaines choses...

Comme dit le proverbe : si tu veut tuer ton chien accuse le d'avoir la rage...

Je connais des gens qui ont eu une vie très très difficile et pourtant ils ne sont pas dépressif et malade...


Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 01:14 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 11 Avr 2013 11:51
Messages: 142
Merci a vous Aj et Sloon pour les pistes et liens fournis et a chacun pour son vécu ou idées.

A propos d'idée, je me demande dans quelles proportions il est possible ou non que Lyme refile dans son lot de cadeaux kinder un éventuel syndrome d'Asperger ? Je pense a annie avec la personne qu'elle connait et qui a les deux maladies.

* Et si certaines personnes atteintes du SA étaient Lymés ?
* Et si des Lymés taxé de dépressifs n'aurait pas tout simplement les symptomes du SA (mais due a la Lyme) ?

Je consulte toutes vos infos et reviens prendre vos avis sous peu :wink:

Bonne nuit a vous


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 01:25 
De rien natacha :)

C'est exactement ce que je pense lyme provoque un état dépressif, moi perso j'ai des périodes oui comme "dépressif" mais du jours au lendemain ça part, et pourtant j'ai eu vie sociable des amis etc...

C'est comme si ont disait à certains lymé vous êtes agoraphobe vous sortez pas trop de chez vous, c'est la maladie et les symptomes qui empêche de sortir souvent de chez soit ou de travailler c'est pas qu'ont veut pas c'est qu'ont peu pas physiquement...

Après je ne dit pas qu'un soutient psychologique ne peu pas aider au contraire, il n'y a aucune honte à être malade donc si ça peu aider certains il ne faut pas hésiter et au moins essayer voir si ça aide...

Bonne nuit à tous

:mouak


Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 01:37 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 11 Avr 2013 11:51
Messages: 142
"c'est la maladie et les symptomes qui empêche de sortir souvent de chez soit ou de travailler c'est pas qu'ont veut pas c'est qu'ont peu pas physiquement..."

Je suis totalement d'accord ! mais de la même façon que des cures d'antibio vont "gommer" des symptômes, celui-ci le serait aussi ? en toute logique je dirais oui. Sauf que perso ça reviens très très (bon TROP !) lentement...

Tu parle de dépression et compagnie, je suis aussi ok, sauf que en dehors de Lyme je ne suis pas dépressive. Je garde a l'esprit que nous pouvons tous y passer (maux, lenteur du mieux vivre...), mais ça n'est pas de la dépression, au moins dans mon cas. Par exemple, cette peur de changer les habitudes, ce détachement quand on me parle (je n'imprime pas car je suis souvent en mode voyage (mais où ? j'espère dans des iles bien chaudes :wink: ) ). Ce serai du a de la dépression ?

Bon cette fois au lit, ce sera un peu plus clair demain peut-être

Bye bye le forum


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 01:53 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Août 2010 19:03
Messages: 7425
Localisation: bourgogne
moi idem grosse dépression puisque javais si mal et en plus mon papa allait mourir :(

le jeune que je connais a Asperger depuis tout petit , on nait avec

_________________
Et si tout le monde adhérait à l'association ET devenait bénévole ce serait bien non ?
http://www.forumlyme.com/phpBB3/viewtopic.php?f=3&t=3325

mon blog 12 000 articles sur les MVT
http://droopyyoupi.blogspot.fr
pour trouver quelque chose , taper droopyyoupi + le mot dans google ça va plus vite !

lien IHERB ici que GLOBALMAIL pour la livraison


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 01:54 
Oui natacha c'est pas de la "vrai" dépression mais plus des troubles neuro... c'est par périodes jamais en continue en tous cas dans mon cas perso d'ailleurs mes amis ma famille ne m'ont jamais dit qu'il me trouvais dépressif c'est aussi pour celà que j'ai jamais douté de mon état mentale et ce dès le début de la maladie, j'avais un travail des amis des passions etc... j'étais pas malheureux dans ma vie...

Comment dire j'ai des troubles genre par périodes je n'arrive pas à me concentrer, je cherche mes mots l'impression d'être comme "abruti" ou "défoncé" c'est bizarre et difficile à expliquer et dans ces moments bas forcément ont se replis sur soit même ont arrive pas ou très difficilement à communiquer avec l'extérieur, une simple discussion assez longue me fatigue énormément par moment...

J'ai aussi mais beaucoup moins depuis que je suis sous traitement comme des malaises le cerveau qui décroche, la sensation de "mourir" c'est hyper violent mais je ne m'évanoui jamais c'est très étrange comme symptôme et je n'avais jamais ça avant de tomber malade c'est arrivé comme ça du jour au lendemain avec tout le reste des symptomes...

Quand je travaillais encore j'en avais jusqu'à 5 6 dans la journée avec tout le reste par exemple que je passais du froid au chaud ça me prenais de suite, pareil quand je mangeait "trop" d'un coup peu être le nerf vagale touché par les bactéries ou les bactéries dans le cerveau...

En tous cas tout ce que je sais c'est qu'avec le traitement ça à fortement diminué j'en est presque plus ou très rarement maintenant, le régime alimentaire aussi je pense que ça joue pour beaucoup...

Bref je vais dodo je suis hs

Bonne nuit


Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 08:04 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 13 Mai 2013 10:37
Messages: 287
Bonjour tout le petit monde,

Lymée depuis 55 ans plus 9 mois (parait-il), j'ai eu trois enfants dans la parfaite méconnaissance et insouciance vis à vie de la borréliose:

mon dernier fils a déclenché un trouble TED très sévère à deux ans...il présentait auparavant beaucoup de retard moteur et des insomnies.

Il s'avère que je lui ai sans doute transmis la bactérie in utero.

Il a eu beaucoup d'antibiotiques durant toute son enfance pour des otites à répétition. Je pense que c'est cela qui l'a fait sortir progressivement de son comportement autistique. Jeune adulte, il s'est bien socialisé et est actuellement en études supérieures.

Lui et moi nous posons beaucoup de question: ce fameux trouble TED est sans doute un Syndrôme d'Asperger car il est extrêmement curieux, intelligent et d'une grande finesse psychologique. Il sait qu'il peut faire dépister ce trouble (sur Paris) et je lui laisse le choix à ce sujet....il en a un peu marre d'être hors norme et laisse un peu ce sujet de côté pour l'instant.

Il a été suivi par un médecin (une femme) qui bossait avec Montagnier (merci à Matthieu 5269), a subi une batterie de tests très complets et chers, dont l'encéphaloscan qui fut significatif, et l'étude de la flore bactérienne intestinale.

son test "Montagnier" s'est avéré négatif pour les bactéries gram positif, mais il n'était pas trop au point il y a deux-trois ans.
son test du labo S.... a révélé plusieurs fois la P41 en IgG ET IgM

Son traitement actuel: anti-oxydants, L-tyrosine,régulateurs de stress, millepertuis et un tas d'autres trucs naturels + régime SCSG

Je ne m'attarde pas sur ce sujet; il y a beaucoup d'articles dans le blog CHRONIMED.

et je n'ai pas l'intention de dévoiler sa vie ici, ce serait une attitude négative de ma part pour lui.

mon impression:
nos troubles sont étrangement similaires, c'est d'ailleurs ce qui m'a amenée à ces bilans pour lui.
Je reste persuadée que je lui ai transmis la bactérie in utero.

vaste sujet, la littérature arrive, les autobiographies d'autistes aussi (Joseph Schovaneck, Daniel Tamett, Temple Grandin et aussi l'auteur de "ma vie d'autiste" de Sean...? trou de mémoire).

Hauts les coeurs à toutes les mamans impliquées!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2013 11:21 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 06 Jan 2010 17:04
Messages: 1360
Localisation: 92
Tu te poses des questions que bon nombre d'entre nous et de scientifiques se posent. Il y a un lien entre Lyme et maladies impliquant le cerveau (autisme, Alzeihmer...), mais lequel ?

Quelques faits :
- la flore bactérienne présente des caractériqtiques particulières
- les régimes sans gluten améliorent beaucoup d'autistes (le gluten est un neurotoxique, mais il n'est pas censé aller se ballader dans le cerveau), comme ils améliorent certains lymés
- l'hyper-sensibilité à la lumière et au bruit est présente chez les autistes comme chez les lymés
- le "brouillard neurologique" des lymés s'apparente à l'apparent "enfermement cérébral" des autistes
- des essais d'antibiothérapie sur des autistes ont amélioré leur état, voire les ont guéris

D'un point de vue de la recherche scientifique :
- Bransfield a beaucoup travaillé sur l'autisme et montré un lien évident avec le lyme, mais plus généralement avec une infection chronique (mycoplasmes, lyme...)
- Miklossy a disséqué des cerveaux d'Alzeihmer et a montré la présence de spirochètes

Alors.... :?:

Pour revenir plus précisément à l'Asperger :
Il est classé parmi les syndromes autistiques du fait des problèmes de communication, mais son origine est probablement différente de celle des autres syndromes autistiques "classiques". L'Asperger est surtout caractérisé par une aptitude intellectuelle exceptionnelle et un QI "logique" élevé. Or, plus les personnes "normales" ont un QI élevé, plus leur capacité de communication est globalement diminuée, avec bien sûr quelques disparités (il ne s'agit que de moyenne).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 06 Juin 2013 02:29 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 11 Avr 2013 11:51
Messages: 142
Bonsoir, en tout cas, d'accord ou pas, cela ne laisse personne indifférent.

Oui, Lisa, je me pose les mêmes questions que beaucoup d'entre vous (ce qui a tendance a me rassurer,! où alors nous sommes tous ne mode roues libres :?: :lol: )

Deux éléments précis m'ont interpellé. Le 1er, tu le cite ici Lisa

Lisa B a écrit:
Quelques faits :
- la flore bactérienne présente des caractériqtiques particulières
- les régimes sans gluten améliorent beaucoup d'autistes (le gluten est un neurotoxique, mais il n'est pas censé aller se ballader dans le cerveau), comme ils améliorent certains lymés
- l'hyper-sensibilité à la lumière et au bruit est présente chez les autistes comme chez les lymés
- le "brouillard neurologique" des lymés s'apparente à l'apparent "enfermement cérébral" des autistes
- des essais d'antibiothérapie sur des autistes ont amélioré leur état, voire les ont guéris


Dans ce qu'on appel le brouillard neuro du lymé, perso je suis bien plus loin que ça. Il m'est nécessaire d'avoir des moments d'isolement total, il arrive le moment ou la stimulation a assez durée et du coup je coupe. Plus de sons, rien ! coquille vide
Si cela ne se produit pas, je deviens atroce, limite violente (oui, tout ceci dans les troubles neuro de la liste proposée par AJ (j'espère ne pas faire de boulettes entre les noms et les infos, si j'en fais quand même, pardon d'avance (a plat ce soir) :wink: ) mais dans ce que je lis et ce que je vis...

Et la deuxième chose :

Mon petit mec de bientôt 6 ans. Je vous le décris après ces quelques lignes :

Symptômes
Les enfants atteints du syndrome d’Asperger ne présentent pas nécessairement de retard mental. Ils font preuve d’une hypersensibilité à certains bruits, ont une forte propension aux routines répétitives et ont une façon très particulière de s’exprimer. Ils utilisent un langage très formalisé.
Une des principales caractéristiques des malades du syndrome d’Asperger sont les passions qu’ils peuvent développer dans un domaine très restreint : mathématiques, informatique…Ils peuvent ainsi acquérir des connaissances importantes dans ces domaines.


A la naissance, les médecins n'ont pas vu que le frein de langue de mon petiot était tellement proche de la pointe de la langue, qu'il avait des difficultés de prononciation (la langue n'avait que très peu de mobilité) et donc pour communiquer. "Curieusement", a cette époque nous avons établi un "langage personnel". Curieusement car en fait ça ne l'était pas. Il y a eu des grosses charges émotionnelles pour tout le monde a l'époque et tout en sachant que nous ne l'aidions pas, nous avons laissé la chose se faire.

Depuis l'opération a eu lieu et il rencontre une orthophoniste.

Il a toujours eu du mal avec les rapports sociaux. Les adultes l'ont toujours fasciné. Au contact avec les enfants, certaines fois on le voit posé a regarder les codes qu'ils emploient. Il est le seul enfant a la maison, et souvent, nous l'entendons parler tout seul, quelques fois je l'entend qui reproduit ce que font les enfants qu'il a regardé. Il met des mois a établir un contact amical avec des enfants de sa classe.

Pas de console de jeux, son cadeau d'anniv : un télescope et un microscope, son truc a lui c'est les étoiles et observer des pattes d'araignées. A 5 ans !

Il a fallut un soir lui expliquer le phénomène des aurores boréales ou un autre jour le système solaire (4 ans !)

Je me souviens d'une chose hallucinante, de quoi épater les repas de famille : Dès ses premiers mois de vie, chaque fois qu'on lui tendais un livre (peu importait l'ouvrage, ça fonctionnais avec tous) il le mettait a l'endroit, dans le sens de la lecture, première page. Autant vous dire que ça s'est bousculé, chacun voulant tester, et pas une seule fois il n'a "échoué". Pourtant, a cet age, le cerveau ne sais pas qu'un lapin est assis sur ses fesses et pas sur la tête ? les couvertures de livres ne pouvaient pas l'aider ? et pourtant... je ne m'explique absolument pas ça !

A côté de ça, il a toujours eu des soucis intestinaux, une acquisition de la propreté au niveau des selles très longues et encore aujourd'hui, il a du mal a gérer (souvent constipé, quelques fois l'inverse sans raison apparente).

Voilà en quelques mots mon petit coeur. Toujours en contact avec des enfants (mon métier), j'ai rencontré peu de "comme lui". Je ne sais trop qu'en penser pour le moment...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Recherche de:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com

 

 

Mentions légales | Media-tiques | France Lyme | Facebook | Twitter | RSS Contact

 

Application iPhone-iPod TouchApplication iPad

 

 

France Lyme France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques. BP 10049 / Arcueil, 94114 La Poste ARCUEIL PDC
SIREN : 509 637 500 • SIRET du siège : 509 637 500 00018 • NAF : 94-99 Z

 

Association reconnue d'intérêt général.